Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

observatoire Par Capucine Truong publié dans le dossier : Macron : les hors-champs d'une présidence discuté depuis 19:13 le 16/05/2017

C'est peut-être la longue attente, le suspense, ou simplement le contentement. Après l'annonce de la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier Ministre, la télé a déroulé des portraits séduits. Les journalistes se sont attardés sur des détails de sa personnalité, et ont largement fait l'impasse sur d'autres aspects plus troubles de son parcours : son passage comme lobbyiste chez Areva, son fort absentéisme à l'Assemblée Nationale, ou les lois sur le mariage pour tous, pour laquelle il s'est abstenu, et sur la transparence de la vie publique (il a voté contre).
Mais qui est Edouard Philippe ? A en croire le 20 heures de France 2 du 15 mai après sa nomination au poste de Premier ministre, c'est "un touche à tout", mais aussi "un cogneur", "capable d'un certain humour", "sportif et auteur de deux romans policiers." Bref, "une sorte d'hyperactif discret" qui, pour ne rien gacher, pratique la boxe, "sa passion", et "travaille toujours en musique". La chaîne...... > Lire l'intégralité du texte
Participations votées d'utilité publique sur ce sujet

Par mgor

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

Ça en devient gênant ces journalistes lécheurs de bottes....
> Lire ici > Lire en contexte

Par Erwan

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

Pourquoi "(petites)", ces zones d'ombre? Ces portraits télés semblent avoir l'éclairage parcimonieux au contraire. Peut-être par souci d'économie d'énergie ?...
> Lire ici > Lire en contexte

Par thauthau

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

À noter aussi son passage au CA de Dexia Crédit Local pendant que la banque fit faillite....
> Lire ici > Lire en contexte
Tous les commentaires (8)
Par mgor

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

Ça en devient gênant ces journalistes lécheurs de bottes.
Par Oblivion

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

Il s’est abstenu aussi sur la loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.
Par poisson

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

il ne pas pas être sur tous les fronts. non plus.

J'ai beaucoup de mal à lire la chronique de Capucine Truong. Je viens de me diagnostiquer une dysliendanletexte. Je ne comprends plus à quoi ça sert, source, preuve, pub. Enfin disons qu'il ne faut pas être trop fatigué. À lire le matin!
Par Oblivion

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

On va peut-être avoir un ministre de la bière, qui sait ?
Par Robert.

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

" il ne pas pas être.."
En même temps, on dit que ce ne sera pas un premier ministre à la pas pas.
Par Erwan

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

Pourquoi "(petites)", ces zones d'ombre? Ces portraits télés semblent avoir l'éclairage parcimonieux au contraire. Peut-être par souci d'économie d'énergie ?
Par thauthau

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

À noter aussi son passage au CA de Dexia Crédit Local pendant que la banque fit faillite.
Par iOlivier

Re: Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

Quand je lis ce portrait d'Edouard Philippe, je ne peux m'empêcher de penser aux vidéos de Science4All sur la démocratie (épisode 9) : [www.youtube.com]

En résumé, il explique une grille de lecture du "jeu de la politique" selon laquelle les personnalités politiques se comportent de manière à accéder au pouvoir et à y rester, indépendamment de toute idéologie.

D'après cette grille, on peut supposer que FH se voyant descendre dans les sondages, a droitisé son gouvernement dans le but de pousser l'UMP/LR plus à droite et pouvoir gagner au centre (alors que ce n'était pas cohérent avec les positions idéologiques affichées quand il s'opposait à NS). Ça n'a pas marché pour lui, mais ça a réussit à EM.

Jusqu'à présent, EP a parfaitement joué le jeu de la politique, faisant ce qu'on attendait de lui, là où il était. Les prochains mois nous permettront de tester à nouveau la théorie des jeux : le Premier Ministre sera-t-il fidèle aux positions UMP/LR qu'il défendait jusqu'à présent ? ou bien y renoncera-t-il dans le but rester au pouvoir en suivant le sens du vent ?



Modifié 1 fois. Dernière modification le 11:15 le 17/05/2017 par iOlivier.
Désolé, seuls les utilisateurs connectés peuvent envoyer des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour se connecter

Remonter en haut de page