Personne n'y croyait (même pas nous). Et voici Emmanuel Macron président, et tout prêt à jouer de la séduction. Raison de plus pour être particulièrement attentifs au hors champ.

Publié le 12/05/2017  Alimenté le 17/05/2017
nouveau media
chronique du par

Injonctions molles, injonctions dures

C'est maintenant un phénomène repéré : toute grande injonction politique nationale

portée par les medias mainstream, produit sur un nombre grandissant de têtes dures l'effet inverse à l'effet recherché.

On y est en plein. L'injonction est partout. Encore faut-il distinguer injonction dure, et injonction molle.

Deux exemples. Plongeons par exemple dans une demi-heure matinale de France Inter (au hasard, ce matin). Thomas Legrand explique que les deux "Non" à Maastricht, non de gauche et non de droite, sont sur le point de "se rejoindre" (qu'est-ce à dire ? Défiler ensemble ? Organiser des goûters communs ? Multiplier les mariages mixtes ?) Arrive ensuite un philosophe, André Comte-Sponville, qui, du haut de sa chaire, révèle que"les populistes" (comprendre, Le Pen et Mélenchon, confondus et rejoints) ne parlent qu'aux "passions tristes", tandis que les autres, c'est bien connu, s'adressent à la raison.

Une demi-heure durant, l'auditeur aura subi une injonction molle. France Inter ne lui "ordonne" pas de voter Macron. Mais s'il n'a pas compris tout seul que tout autre comportement en ferait un triste complice de Le Pen, c'est qu'il n'est pas bien réveillé. Si, au terme de cette demi-heure, ledit auditeur, à supposer (au hasard) qu'ayant voté Mélenchon au premier tour, il ait vraiment l'intention de voter Macron pour s'opposer à Le Pen, si donc il persiste dans cette intention, il aura fait preuve d'une remarquable résistance.

Mais l'injonction est partout, ces temps-ci, et pas seulement sur France Inter. Du forum de la chronique matinaute d'hier,

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

A Macron et Philippe, la complosphère reconnaissante

chronique publié(e) le 17/05/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Si j'ai bien compris, si la formation du gouvernement a pris 24 heures de retard, c'est pour cause de transmission à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) des dossiers des futurs ministres. Que va-t-elle vérifier, s'agissant de ceux qui viennent de la "société civile...

nouveau media

Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

observatoire publié(e) le 16/05/2017 par Capucine Truong

C'est peut-être la longue attente, le suspense, ou simplement le contentement. Après l'annonce de la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier Ministre, la télé a déroulé des portraits séduits. Les journalistes se sont attardés sur des détails de sa personnalité, et ont largement ...

nouveau media

Patrice Strzoda, directeur de cabinet de Macron, ex- "Monsieur Flashball"

(mais pas dans les medias)

observatoire publié(e) le 15/05/2017 par Capucine Truong

Un préfet ultra-répressif auprès du président ? Dimanche 14 mai, l'Elysée a annoncé la nomination de Patrice Strzoda au poste de directeur de cabinet d'Emmanuel Macron. Ancien directeur de cabinet de Bernard Cazeneuve, Strzoda a également été préfet, notamment en Corse, en Ile-de-France, ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

La France offre une idole aux Beautiful du monde

Soyons positifs malgré tout, et réjouissons-nous de ce que de positif il peut y avoir. Depuis une quarantaine d'année, au ...

Par angelo m
le 08/05/2017

Injonctions molles, injonctions dures

Et bien, je découvre que mes mots sont publiés dans votre texte, mis à égalité avec ceux des éditocrates. Quelle promotion...

Par john z'guéner
le 28/04/2017

Injonctions molles, injonctions dures

Macron ou Lepen ? Qui est le pire ? Si on est de gauche, on nous gave depuis Dimanche pour voter Macron, sinon on serait ...

Par ManuTOO
le 28/04/2017
Tous les forums >