Suivons ensemble la présidentielle de toutes les surprises. Déjouons les propagandes insidieuses des éditocrates. Ecoutons ceux qui n'ont pas la parole. Surveillons les disparités de temps de parole

Publié le 27/02/2017  Alimenté le 27/04/2017
nouveau media
chronique du par

Mon conseil décisif à la grande famille de la droite et du centre

Vous voulez un point de la situation ? Je sens que vous brûlez d'avoir un point de la situation.

C'est pourtant simple. Voilà donc exactement où en est, en ce lundi matin. Hier, au Trocadéro, puis devant Delahousse, Fillon a exprimé sa détermination, tout en répétant quatre fois à Delahousse qu'il n'était "pas autiste" (ce qui a fâché très fort les autistes twittos. Dans le vote autiste, Fillon est en chute libre). Soit dit en passant, Fillon a aussi répété plusieurs fois que ses fans étaient "200 000" au Trocadéro, sans jamais être contredit par Delahousse, alors que les plus sérieux observateurs divisent ce chiffre par cinq. Passons. Il a aussi affirmé que les chaînes de télé avaient dit que sa femme s'était suicidée, ce qui n'est que très partiellement vrai. Re-passons.

Tandis que j'écris, en ce lundi matin, la radio m'informe que les sarkozystes partagent quelques croissants (offerts par la République, dans les bureaux de l'Ex, offerts par la République). A la récré de dix heures trente, Juppé doit parler. Et à l'heure du goûter, tout le monde se retrouve au siège de LR. Les meilleurs de mes confrères et consoeurs sont perdus."Est-ce que cette déclaration d'Alain Juppé vous surprend, Thierry Solère ?" demande Elizabeth Martichoux, sur RTL, à l'ex-porte-parole filloniste. "Mais je ne la connais pas encore !" Imparable réponse.

Et le malheureux matinaute que je suis va mettre en ligne cette chronique exactement 45 minutes avant la déclaration de Juppé. Qui va peut-être répéter que c'est non, trois fois non, il ne sera pas un plan B. Avant de dire le contraire dans...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Le jour où Macron a évité la débâcle

chronique publié(e) le 27/04/2017 chez les matinautes

Ce moment, hier à la mi-journée, où un silence de mort a écrasé notre petite équipe. Ce moment où l'écran partagé de BFMTV montrait un Macron attablé dans une salle demi-vide avec des hiérarques syndicaux, tandis que Marine Le Pen enchainait les selfies souriants avec des ouvrières, sur ...

nouveau media

Hollande, la photo était fausse, mais juste

chronique publié(e) le 26/04/2017 chez les matinautes

Cette photo, de François Hollande prenant connaissance des résultats du premier tour, a fait le tour des réseaux sociaux, comme on dit.   Si elle frappe immédiatement, ce n'est pas par son contenu informatif. Le président, immobile, a regardé les résultats à l'Elysée, dans son bureau. Le ...

nouveau media

La peste et le burn out

chronique publié(e) le 24/04/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Evacuons d'abord l'accessoire, l'amère satisfaction de voir Fillon renvoyé en son manoir. Il faut bien se chercher des consolations. Mais amère, oui, la consolation. Car il s'est tout de même trouvé un électeur sur cinq pour donner sa voix à l'homme des costumes offerts, des attachés ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

La peste et le burn out

Message de Picardie à l'attention du PS Je ne crois pas que vous puissiez imaginer à quel point je vous en veux, à quel ...

Par CecileSvéa
le 24/04/2017

La peste et le burn out

"Quelle triste sortie, après une si belle, si courageuse campagne !" Pourquoi écrire cela après la défaite ? Vous l'avez ...

Par DanetteOchoc
le 24/04/2017

La peste et le burn out

Non, Daniel, c'était impossible, impensable, que Mélenchon donne une consigne de vote. J'écris ici en "Insoumise" de longue ...

Par anneguiriec-010126 anneguiriec
le 24/04/2017
Tous les forums >