Un modèle pour les uns, le responsable de la crise pour les autres : l'Allemagne est au coeur des débats politiques et économiques en France et Europe.

Publié le 15/11/2012  Alimenté le 16/05/2017
Portail 1
chronique du par

Le portail de Morlaix, champ et contrechamp

Encore une tranche de Bretagne bretonnisante ?

Voici, en ouverture du 20 Heures de France 2, le patron de l'abattoir Tilly-Sabco, exportateur de volaille congelée et de saucisse de poulet. Ses salariés viennent de défoncer au tractopelle le portail de la sous-préfecture de Morlaix. France 2 était là, avec ses caméras (oui, SES caméras, une de chaque côté du portail pour plus de sûreté). Il serre les mains de tout le pesonnel réuni et, sous les applaudissements, et devant la caméra de France 2, vitupère le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, unique responsable de la situation. Le matin même, il a annoncé que l'exportation de poulet cesserait en janvier 2014, cette annonce entraînant une menace sur 1000 emplois selon lui, une réunion d'urgence à la sous-préfecture et donc, indirectement, le trépas du vaillant portail, après une héroïque résistance.

Portail de la sous-préfecture, champ et contrechamp

Après l'alliance sacrée, dans la manifestation de Quimper samedi dernier, du NPA et du MEDEF, sous la bénédiction du FN et de quelques anti-mariage pour tous, après la convergence, bras dessus bras dessous, des paysans et des chaînes d'hypermarchés, voici donc une nouvelle manifestation de la "coagulation" des mécontentements, puisqu'ainsi s'appelle, parait-il, la dernière hantise de l'Elysée. Mais comment s'expliquent ces étranges applaudissements des ouvriers à leur patron ?

Il faut surfer un peu pour découvrir le responsable apparent de la situation : la Commission Européenne, bien entendu, qui a...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Spiegel Macron BFM

Macron, "l'ami qui nous coûte cher" ?

Réformes ou pas ? Le débat se poursuit dans la presse allemande

observatoire publié(e) le 16/05/2017 par Juliette Gramaglia

Aider ou pas la France ? Alors que la chancelière allemande Angela Merkel recevait lundi 15 mai Emmanuel Macron, pour son premier déplacement international depuis son élection, les journalistes économiques allemands débattent du bien-fondé des propositions de Macron sur l'Union Européenne. Et...

Handelsblatt critique Macron

La presse économique allemande aime Macron, mais...

...pas sa critique de l'Allemagne !

chronique publié(e) le 24/04/2017 chez Romaric Godin

Le Handelsblatt, journal "officiel" du monde des affaires outre-Rhin, s’est réjoui des résultats du candidat d’En Marche! Une semaine après lui avoir tapé sur les doigts pour avoir osé critiquer les excédents allemands. Depuis le début de la crise de l’euro en 2010, l’Allemagne pèse ...

AfD 630 quesitons

En Allemagne, le parti d'extrême droite AfD attaque l'audiovisuel public...

... en le noyant sous une avalanche de questions saugrenues

observatoire publié(e) le 28/11/2016 par Juliette Gramaglia

"Pourquoi et quand présente-t-on [une émission] devant ou derrière une table?" C'est ce genre de questions que le parti d'extrême droite allemande AfD a posé au gouvernement du Land de Saxe, dans l'Est de l'Allemagne. 630 questions sur la "radio-télévision de droit public" allemande qui ont ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Schröder : le cri primal de Hollande

Il semble, cher Daniel Schneidermann, que vous ayez été pris d'un accès de todderie, pour reprendre un terme que vous-même ...

Par Germain RITAL
le 24/05/2013

"Les Allemands sont persuadés que la France leur fait les poches"

C'est marrant, parce que je déteste regarder les "c'est dans l'air" et autre "interviews" présidentiels, tellement les partis...

Par GM
le 29/10/2011

"Les Allemands sont persuadés que la France leur fait les poches"

Karine Berger ; "La faillite d'un Etat existe, assure-t-elle, c'est le jour où plus personne ne veut prêter à cet Etat. Or, ...

Par André-Jacques HOLBECQ
le 28/10/2011
Tous les forums >