Des "carnets" d'Yves Bertrand au "cabinet noir" de Hollande, les officines, les cabinets noirs, et les boules puantes se perpétuent, d'un président à l'autre. Farfelus, les soupçons ? Attention, intox croisées !

Publié le 24/10/2008  Alimenté le 12/05/2017
Pleteforme écoutes
chronique du par

Effet Streisand sur les écoutes

Deux journalistes sont convoqués à la DCRI.

Pas de drame: Pierre Alonso et Andréa Fradin, de feu le site OWNI, sont convoqués comme témoins. N'empêche que se répand dans sur le web, et dans la twittosphère, une petite ébullition. Petite, n'est-ce pas. On n'est plus sous Sarkozy, et le moindre frémissement de la DCRI n'est plus soupçonné a priori d'être une tentative de putsch. Ce qui, après tout, est plutôt une bonne nouvelle, puisque cela permet de réfléchir plus sereinement aux enjeux de l'affaire.

Pourquoi nos confrères sont-ils convoqués ? Pour avoir, en septembre dernier, publié en PDF, sur OWNI, un document classé confidentiel défense, à propos de la création d'une plateforme de toutes les écoutes téléphoniques officielles pratiquées en France. Tiens ? Une plateforme de centralisation des écoutes ? On avait raté l'article de septembre. Du coup, on lit, on fouille, on cherche à en savoir plus sur cette plateforme. Efficace ? Chère ? (Apparemment oui). Controlée comment ? C'est le fameux "effet Streisand", déjà expérimenté voici quelques jours, lors de la rocambolesque tentative de la même DCRI de faire supprimer une notice de Wikipedia, à propos d'un centre d'interceptions militaire perdu quelque part en Auvergne, et dont on a appris l'existence à cette occasion.

Le paradoxe de l'affaire, c'est que ce projet de plateforme, comme l'expliquaient eux-mêmes Alonso et Fradin dans leur article de septembre, n'est pas forcément liberticide. Après tout, même si elles n'ont pas bonne presse, il n'est pas illégitime...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Le (petit) scandale à retardement lancé contre Bayrou, à la veille du second tour

Pourquoi aucun media n'a relayé le #bayrougate

enquête publié(e) le 12/05/2017 par Capucine Truong

Scandale censuré, ou banale affaire de médias débordés ? Un ex-assistant parlementaire, Nicolas Grégoire, affirme avoir bénéficié, en 1996 et 1997, d'emplois parlementaires fictifs tout en travaillant à l'UDF (ex-MoDem), au service de François Bayrou. Son histoire n'ayant été relayée ...

Quand j'étais (vraiment) écouté par le cabinet noir de Mitterrand

chronique publié(e) le 27/03/2017 chez Georges

En accusant un «cabinet noir» d’être à l’origine de ses ennuis judiciaires, François Fillon a sorti de la poussière une notion désuète qui paraît extraite d’un roman de cape de d’épée; l’un de ces ouvrages où Richelieu, ou Mazarin, font discrètement décacheter à la chandelle...

Fillon chateau

Pénélope, et le malin Antonin

chronique publié(e) le 25/01/2017 chez les matinautes

Même les vieux routiers des Matinales radio peuvent encore faire de belles découvertes. Hier, je découvrais ébahi Antonin André, chef du service politique d'Europe 1, l'homme qui voulait envoyer au goulag les bras cassés de la primaire PS. Magnifique découverte. Il vaut le détour, Antonin. ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Pénélope, et le malin Antonin

Merci Daniel et merci pour la photo qui circule en ce moment avec à côté, en regard, celle de la maison d'Ambroise Croizat...

Par kawouede
le 25/01/2017

Pénélope, et le malin Antonin

Chapeau, pour votre humour décalé ; " Europe 1, radio honorable " ... Je comprends Monsieur André, il ne veut pas publier...

Par Jean-Ali-Lévy-Feuerbach
le 25/01/2017

Squarcini : ce qu'on pourrait demander à Sarkozy

Ce viol des sources journalistiques sur une affaire de PV fuité est d'autant plus scandaleuse que l'Elysée n'a pas hésité à ...

Par Jean-François LAUNAY
le 18/10/2011
Tous les forums >