Des "carnets" d'Yves Bertrand au "cabinet noir" de Hollande, les officines, les cabinets noirs, et les boules puantes se perpétuent, d'un président à l'autre. Farfelus, les soupçons ? Attention, intox croisées !

Publié le 24/10/2008  Alimenté le 12/05/2017
Sarkozistan Sarkozy téléphone
chronique du par

Le Sarkozistan, un Etat à l'écoute

Tout en glosant interminablement sur le faux suspense du maintien à son poste du Numéro Deux, les médias du pays commémoraient cette semaine le quarantième anniversaire de la mort du Très Grand. Le Très Grand est le fondateur du Sarkozistan moderne. Il est révéré comme un Dieu. Pour le quarantième anniversaire de sa mort, les télévisions ont multiplié les émissions spéciales rappelant par le menu les hauts faits de sa vie, que connaissent par coeur tous les écoliers, et évoquant aussi les circonstances de sa mort.

Le Très Grand est mort dans sa modeste datcha des confins de l'Est du pays, un soir en regardant le journal télévisé. En lisant à la loupe le magazine illustré Sarkis Match, j'ai appris une anecdote édifiante. Dans les instants suivant l'irrémédiable, l'épouse du Très Grand a refusé de téléphoner à ses enfants. Pour une raison simple: "elle a peur d'être sur écoutes. Toute la famille a peur d'être sur écoutes", précise le magazine

/media/article/s36/id3525/original.31576.zoom.jpg

.

Du vivant du Très Grand, la Première Famille elle-même se croyait donc écoutée ! C'est dire la confiance que faisait le Très Grand, à l'Etat moderne dont il avait été l'architecte !

(Délicieuse parenthèse: dans le même article, on apprend aussi que le Très Grand avait employé une partie de sa dernière journée à parlementer avec son voisin, un modeste paysan. Il était depuis longtemps incommodé par les odeurs d'étable. L'anecdote laisse songeur sur l'accentuation, en quelques décennies, du caractère personnel du régime. Sous l'actuel Numéro Un, un préfet a été déplacé pour n'avoir pas réglé assez vite un problème de déversement de sanitaires dans la luxueuse résidence des mers chaudes de la belle-famille du Leader. Fin de la délicieuse parenthèse).

Retour à la question des écoutes. Le Sarkozistan est un étrange état. Les officiels ne cessent de protester qu'il n'existe pas d'écoutes téléphoniques illégales. Mais les mêmes, dès qu'ils ont approché les cercles du pouvoir, ont des prudences de chat quand ils s'expriment au téléphone. Même le chef de la faction parlementaire Copé a déclaré cette semaine qu'il était certain d'être écouté. Murmurer "je ne peux pas t'en parler au téléphone" est au Sarkozistan un signe de standing.

/media/article/s36/id3525/original.31581.jpg /media/article/s36/id3525/original.31580.jpg

 

/media/article/s36/id3525/original.31579.jpg /media/article/s36/id3525/original.31578.jpg

Savent-ils ? Supposent-ils ? Redoutent-ils ? La paranoia est la chose la mieux partagée au Sarkozistan, comme dans tous les Etats autoritaires. Cette paranoïa a été nourrie par le précédent Homme Fort Mitterrand, qui avait...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Le (petit) scandale à retardement lancé contre Bayrou, à la veille du second tour

Pourquoi aucun media n'a relayé le #bayrougate

enquête publié(e) le 12/05/2017 par Capucine Truong

Scandale censuré, ou banale affaire de médias débordés ? Un ex-assistant parlementaire, Nicolas Grégoire, affirme avoir bénéficié, en 1996 et 1997, d'emplois parlementaires fictifs tout en travaillant à l'UDF (ex-MoDem), au service de François Bayrou. Son histoire n'ayant été relayée ...

Quand j'étais (vraiment) écouté par le cabinet noir de Mitterrand

chronique publié(e) le 27/03/2017 chez Georges

En accusant un «cabinet noir» d’être à l’origine de ses ennuis judiciaires, François Fillon a sorti de la poussière une notion désuète qui paraît extraite d’un roman de cape de d’épée; l’un de ces ouvrages où Richelieu, ou Mazarin, font discrètement décacheter à la chandelle...

Fillon chateau

Pénélope, et le malin Antonin

chronique publié(e) le 25/01/2017 chez les matinautes

Même les vieux routiers des Matinales radio peuvent encore faire de belles découvertes. Hier, je découvrais ébahi Antonin André, chef du service politique d'Europe 1, l'homme qui voulait envoyer au goulag les bras cassés de la primaire PS. Magnifique découverte. Il vaut le détour, Antonin. ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Pénélope, et le malin Antonin

Merci Daniel et merci pour la photo qui circule en ce moment avec à côté, en regard, celle de la maison d'Ambroise Croizat...

Par kawouede
le 25/01/2017

Pénélope, et le malin Antonin

Chapeau, pour votre humour décalé ; " Europe 1, radio honorable " ... Je comprends Monsieur André, il ne veut pas publier...

Par Jean-Ali-Lévy-Feuerbach
le 25/01/2017

Squarcini : ce qu'on pourrait demander à Sarkozy

Ce viol des sources journalistiques sur une affaire de PV fuité est d'autant plus scandaleuse que l'Elysée n'a pas hésité à ...

Par Jean-François LAUNAY
le 18/10/2011
Tous les forums >