Des "carnets" d'Yves Bertrand au "cabinet noir" de Hollande, les officines, les cabinets noirs, et les boules puantes se perpétuent, d'un président à l'autre. Farfelus, les soupçons ? Attention, intox croisées !

Publié le 24/10/2008  Alimenté le 12/05/2017
Yves Bertrand - Le Point - 23/10/2008
chronique du par

Yves Bertrand, chef d'orchestre des complots imaginaires

Mots-clés : Bertrand, complot

Il y avait un kamikaze dans l'usine AZF

; Pierre Bérégovoy ne s'est pas suicidé, mais a été exécuté par des "forces très spéciales"; Gaudin et Léotard ont commandité l'assassinat de la députée Yann Piat; aucun Boeing ne s'est écrasé sur le Pentagone le 11 septembre 2001: année après année, on est toujours fasciné par l'inlassable renaissance des théories du complot. Eternelle vitalité des "vous savez quoi ?", des "il parait que", des "c'est de la bombe", des "il y a de quoi faire sauter la République". Elles démarrent mezzo voce, enflent, éclatent, et retombent quelques années plus tard, en livres, ou en émissions de troisième partie de soirée. Elles ouvrent des dizaines de portes qui ne seront jamais refermées: leur nature sableuse décourage toutes les réfutations, toutes les contre-enquêtes.

De cette prolifération incontrôlable, il arrive qu'on accuse Internet. Apparemment, on lui aurait trouvé ces jours-ci une autre source, unique, et beaucoup plus romanesque: un grand père tranquille, qui chine aux Puces, aime les chats, et affectionne les carnets intimes, l'ancien patron des Renseignements Généraux, le fameux Yves Bertrand. On lit cela dans Le Point de cette semaine, et dans un livre à paraître, de l'éditeur et blogueur Guy Birenbaum.

Vous savez quoi ? Faute de trouver le chef d'orchestre clandestin des complots, on aurait donc trouvé celui des inventions de complots. Ironie de l'histoire: il a commencé sa carrière sous un ministre de l'Intérieur pompidolien, Raymond Marcellin, resté fameux...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Le (petit) scandale à retardement lancé contre Bayrou, à la veille du second tour

Pourquoi aucun media n'a relayé le #bayrougate

enquête publié(e) le 12/05/2017 par Capucine Truong

Scandale censuré, ou banale affaire de médias débordés ? Un ex-assistant parlementaire, Nicolas Grégoire, affirme avoir bénéficié, en 1996 et 1997, d'emplois parlementaires fictifs tout en travaillant à l'UDF (ex-MoDem), au service de François Bayrou. Son histoire n'ayant été relayée ...

Quand j'étais (vraiment) écouté par le cabinet noir de Mitterrand

chronique publié(e) le 27/03/2017 chez Georges

En accusant un «cabinet noir» d’être à l’origine de ses ennuis judiciaires, François Fillon a sorti de la poussière une notion désuète qui paraît extraite d’un roman de cape de d’épée; l’un de ces ouvrages où Richelieu, ou Mazarin, font discrètement décacheter à la chandelle...

Fillon chateau

Pénélope, et le malin Antonin

chronique publié(e) le 25/01/2017 chez les matinautes

Même les vieux routiers des Matinales radio peuvent encore faire de belles découvertes. Hier, je découvrais ébahi Antonin André, chef du service politique d'Europe 1, l'homme qui voulait envoyer au goulag les bras cassés de la primaire PS. Magnifique découverte. Il vaut le détour, Antonin. ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Pénélope, et le malin Antonin

Merci Daniel et merci pour la photo qui circule en ce moment avec à côté, en regard, celle de la maison d'Ambroise Croizat...

Par kawouede
le 25/01/2017

Pénélope, et le malin Antonin

Chapeau, pour votre humour décalé ; " Europe 1, radio honorable " ... Je comprends Monsieur André, il ne veut pas publier...

Par Jean-Ali-Lévy-Feuerbach
le 25/01/2017

Squarcini : ce qu'on pourrait demander à Sarkozy

Ce viol des sources journalistiques sur une affaire de PV fuité est d'autant plus scandaleuse que l'Elysée n'a pas hésité à ...

Par Jean-François LAUNAY
le 18/10/2011
Tous les forums >