Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Ruquier / petits candidats : Moix s'excuse

Et Poutou parodie Ruquier dans son clip de campagne

Par le - 15h48 - suivi

Ce sont deux initiatives qui se croisent mais ne se répondent pas. Samedi dernier, sur le plateau de On n'est pas couché (France 2), Yann Moix est apparu contrit et plein de regrets quant à sa "condescendance" face aux "petits candidats" reçus sur le plateau. Philippe Poutou, on l'avait raconté, en avait notamment fait les frais à plusieurs reprises. De son côté, ledit Poutou vient de mettre en ligne son clip de campagne officiel, dans lequel il parodie justement un de ses passages chez Ruquier.

Philippe Poutou nous le racontait dans l'émission de la semaine dernière : ses passages chez Laurent Ruquier, dans On n'est pas couché (France 2) ont été difficiles. Pour les autres "petits candidats", c'est pareil : Jean Lassalle et Jacques Cheminade ont aussi fait les frais des chroniqueurs de Ruquier, Vanessa Burggraf et Yann Moix. Mais la prestation de Poutou au Grand Débat de la semaine dernière a fait réfléchir Moix. Ce samedi, sur le plateau de On n'est pas couché, il a souhaité exprimer ses excuses aux "petits candidats" qu'il reconnaît avoir parfois traités avec "condescendance". "Je me dis : est-ce qu'il valent moins qu'un Thierry Solère, contre qui je n'ai rien, mais qui sous prétexte qu'il a une cravate et qu'il s'exprime très bien nous enfume encore plus qu'eux peut-être." Pour conclure, il a même pris une résolution : il arrêtera "peut-être" "d'être un peu hautain vis-à-vis d'eux, ils font peut-être parfois du bien à la démocratie."

Le chroniqueur aura peut-être l'occasion de regretter ces excuses : Philippe Poutou vient de publier son clip de campagne officiel, dans lequel il parodie un de ses passages dans On n'est pas couché. Celui, largement commenté, y compris ici chez @si, dans lequel un "fou rire" avait saisi l'équipe de l'émission après un lapsus de Vanessa Burggraf. Ce soir-là, la chroniqueuse s'interrogeait : "Vous dites : il faut interdire les licenciements. Comment on oblige un patron à interdire les licenciements ?" Mécontent de la formulation, Ruquier l'avait alors reprise : "Comment on interdit à un patron un licenciement ?" Finalement, la chroniqueuse s'était trompée : "Comment on impose à un patron de... les licenciements ?", avant d'éclater de rire, bientôt suivie par les autres invités.

Dans le clip du NPA, ceux qui jouent les chroniqueurs sont aussi morts de rire, et Poutou est empêché de parler de son programme. Il finit par se lever et quitter le plateau, sans serrer la main du "faux" Ruquier. Il se voit alors reprocher son manque de politesse par un "les ouvriers, ce n'est plus ce que c'était".

Et comme c'est un clip de campagne officiel, il a été diffusé sur... France 2, la même chaîne qu'ONPC, dès ce lundi matin.

L'occasion de revoir notre émission avec Philippe Poutou, dans laquelle il revient sur le Grand Débat à 11 : "On ne fait pas partie de cette famille-là."


Abonnez-vous !
|