Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Prix littéraire pour le directeur du Figaro littéraire : un jury entre amis

Par le - 12h13 - lu

nouveau media

Une remise de prix entre amis ? Comme l'annonçait hier l'AFP, lundi 20 mars 2017, le prix littéraire Jean-Freustié, doté d'une somme de 20 000 euros, a été remis à Etienne de Montety, directeur du Figaro littéraire, pour son roman "L'Amant noir" (Gallimard). Le prix lui a été décerné à l'unanimité, moins deux voix, des huits membres du jury, comprenant Charles Dantzig, Jean-Claude Fasquelle, Annick Geille, Henri-Hugues Lejeune, Anthony Palou, Frédéric Vitoux, Anne Wiazemsky, et le président du jury, Eric Neuhoff.

Il faut dire que parmi ceux-là, Etienne de Montety n'était pas en terrain étranger.

Dans le jury, on trouve deux confrères du primé. Anthony Palou est chroniqueur au Figaro magazine. Eric Neuhoff, le président du jury, est quant à lui chroniqueur au Figaro littéraire - le service du primé ! Il a d'ailleurs salué le travail de son patron : "Drieu la Rochelle n'est pas loin. Les feux follets ne s'éteignent jamais", a-t-il déclaré en reférence au célèbre ouvrage de Drieu la Rochelle.

Quant aux quatre autres, deux d'entre eux ont vu leur oeuvre recevoir des articles élogieux de Montety dans les pages du Figaro. Charles Dantzig, par exemple, s'est vu gratifier d'une critique élogieuse de De Montety en novembre 2016, lors de l'entrée de l'auteur dans la collection "Bouquins" - celle "où l'on peut lire Hugo en une quinzaine de volumes, et Diderot en cinq". Dantzig "n'est plus un homme, c'est une bibliothèque où ces livres seraient ouverts, lus à vois haute et étudiés pour le commun que nous sommes", écrivait Montety à l'époque. "La littérature", concluait -il, a besoin de sa superbe intransigeance et de son étincelante leçon de goût."

nouveau media

Etienne De Montety a également commis une critique en janvier 2016 de l'ouvrage de Frédéric Vitoux, autre membre du jury, dans Le Figaro Scope. Il décrivait Au Rendez vous des Mariniers comme une "promenade chaleureuse, insolite et fragmentée dans l'histoire littéraire de la première moitié du XXe siècle et dans l'Ile Saint-Louis, pour ne pas dire de la France tout court." Quatre membres du jury conquis sur huit, avec deux voix contre, on n'est pas loin du compte.

nouveau media


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Edition, media, critiques : le pacte infernal

nouveau media

Ces best-sellers pas vus à la télé (Le Parisien)

lu publié(e) le 27/01/2017 par la rédaction

Ils vendent des dizaines, voire des centaines de milliers d'exemplaires de leurs livres mais on ne les voit jamais à la télé ou presque. Le Parisien s'est penché sur ces auteurs qui passent sous le radar médiatique. Le Parisien, 26 janvier 2017 Vous ne les entendrez pas sur France Inter. Vous ...

Fillon, heureux

Ventes de livres : derrière les classements de la presse

Beaucoup de doigt mouillé, peu de chiffres incontestables

enquête publié(e) le 11/10/2015 par Sébastien Rochat

Où sont les "vrais chiffres" ? Quand François Fillon se réjouit d'avoir vendu 50 000 exemplaires de son nouveau livre Faire, Le JDD, puis Le Parisien ont révélé que "les vrais chiffres des ventes" se situaient plutôt autour de 17 000. Des chiffres issus de deux classements différents ...

Guénier - Renaudot

Auteur en lice pour le Renaudot propose interview, pas sérieux s'abstenir

flash publié(e) le 10/10/2015 par Justine Brabant

Son roman est en lice pour le prix Renaudot, mais aucun critique littéraire ne s'est intéressé à lui. Alors, Fabrice Guénier (auteur de Ann, chez Gallimard) a passé une petite annonce dans Libé. "Dernier roman Gallimard encore en lice pour le Renaudot, n'ayant eu à ce jour ni critique ni ...

Tous les contenus de ce dossier >