Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Mediapart, Libé et Regards appellent à un débat Hamon-Mélenchon

Par le - 12h22 - lu

Pour un débat public Hamon-Mélenchon. Le quotidien Libération, le site Mediapart et le trimestriel Regards appellent le candidat du PS et le candidat de la France Insoumise à débattre de leurs programmes. Il s'agirait d'un débat de deux heures, en soirée, et dont la vidéo serait diffusée en direct. Le but ? "Si le maintien des candidatures d'Hamon et Mélenchon se justifie sur le fond et la forme - ainsi en ont-ils décidé - ils doivent des explications circonstanciées, publiques, aux électeurs", écrivent les trois médias, qui regrettent que la décision prise dimanche dernier par les deux candidats de ne pas s'accorder sur une candidature unique, l'ait été en privé. "Un dîner à huis clos entre deux hommes peut-il tenir lieu de délibération quand des millions d'électeurs de gauche s'interrogent et soupèsent le pour et le contre de ce qui pourrait devenir une candidature unique ?"

Libération débat Hamon-Mélenchon

Libération, 28 février 2017

Le risque, pointent Libération, Mediapart et Regards, c'est que la gauche et les écologistes soient très probablement éliminés dès le premier tour; "Ce n'est pas seulement les sondages qui le laissent prévoir, argumentent-ils, mais un examen de terrain et une analyse des tendances de cette campagne. Benoît Hamon ne parvient pas même à convaincre les électeurs socialistes et l'appareil du PS". Ce 28 février au matin, le secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie Jean-Marie le Guen a par exemple annoncé qu'il ne donnerait pas son parrainage à Hamon en l'état. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il "ne réussit pas plus à élargir ses soutiens et imprimer une dynamique nouvelle à sa campagne", affirment les trois médias.

"Un compromis est-il absolument impossible, une fois laissées de côté les positions incantatoires de l'un et l'autre camp ?", s'interrogent les trois rédactions. Face à l' "irréductible désaccord" avancé par Mélenchon sur l'avenir de l'Union Européenne (Hamon s'oppose à toute sortie de l'UE), Libération, Mediapart et Regards mettent en avant des "convergences" entre les programmes des deux candidats. Notamment "la question sociale, l'urgence démocratique et la nécessaire transition écologique". "Il ne nous appartient pas d'appeler à une candidature unique de la gauche, insistent les rédacteurs de l'appel en conclusion. En revanche, l'exigence d'un débat public - face à la menace d'une droite conservatrice et d'une extrême droite désormais aux portes du pouvoir - relève de la responsabilité des candidats de la gauche". Mardi 28 février en fin de matinée, les deux candidats n'avaient pas encore donné de réponse à cette proposition.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Présidentielle 2017 : à nulle autre pareille

nouveau media

Le jour où Macron a évité la débâcle

chronique publié(e) le 27/04/2017 chez les matinautes

Ce moment, hier à la mi-journée, où un silence de mort a écrasé notre petite équipe. Ce moment où l'écran partagé de BFMTV montrait un Macron attablé dans une salle demi-vide avec des hiérarques syndicaux, tandis que Marine Le Pen enchainait les selfies souriants avec des ouvrières, sur ...

nouveau media

Hollande, la photo était fausse, mais juste

chronique publié(e) le 26/04/2017 chez les matinautes

Cette photo, de François Hollande prenant connaissance des résultats du premier tour, a fait le tour des réseaux sociaux, comme on dit.   Si elle frappe immédiatement, ce n'est pas par son contenu informatif. Le président, immobile, a regardé les résultats à l'Elysée, dans son bureau. Le ...

nouveau media

La peste et le burn out

chronique publié(e) le 24/04/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Evacuons d'abord l'accessoire, l'amère satisfaction de voir Fillon renvoyé en son manoir. Il faut bien se chercher des consolations. Mais amère, oui, la consolation. Car il s'est tout de même trouvé un électeur sur cinq pour donner sa voix à l'homme des costumes offerts, des attachés ...

Tous les contenus de ce dossier >