Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

"Le Zapping" se paie (une nouvelle fois) Bolloré

Par le - 18h14 - vu

Patrick Menais, patron du Zapping, le programme qui n'hésite jamais à critiquer son patron, dans la "liste noire" de Vincent Bolloré ? A priori, cela lui est complètement égal. Vendredi 8 avril, le Zapping a consacré six minutes à son patron, en compilant les extraits les plus critiques du numéro de Complément d'enquête, diffusé la veille sur France, et consacré à l'homme d'affaires français.

Jeudi 7 avril, l'émission Complément d'enquête, venue tourner récemment dans les locaux d'@si, diffusait une enquête sur Vincent Bolloré. Si vous l'avez loupée, ne vous inquiétez pas : on en retrouve de larges extraits dans le Zapping du jour, qui ne devrait pas beaucoup faire sourire l'industriel. Ce sont, en effet, six minutes à charge contre leur patron que les auteurs du Zapping ont choisi de mettre en scène, dans un morceau de bravoure qui n'est pas passé inaperçu.

Les deux premières minutes de ce Zapping (la version intégrale est visible à cette adresse)

On découvre ainsi, dans ce montage, les extraits les plus critiques de cette enquête mettant en cause Bolloré, notamment pour ses activités controversées dans l'huile de palme et les transports maritimes en Afrique. Le tout entrecoupé d'extraits plus légers, issus d'autres émissions de télévision du jour, mais faisant toujours référence à l'industriel et à l'enquête de France 2. Summun de l'irrévérence : le Zapping a placé Hanouna, l'animateur préféré de Bolloré, mort de rire sur le plateau de Touche pas à mon poste, entre deux séquences de Complément d'enquête.

En octobre 2015, le Zapping avait déjà mis à l'honneur le documentaire de France 3 consacré au Crédit mutuel, initialement programmé sur Canal+ mais censuré par Bolloré. A l'époque, les auteurs de Canal étaient plus "raisonnables" : seule la moitié de leur Zapping était consacré au doc de France 3.

Un dernier baroud d'honneur pour l'un des programmes phares de Canal ? Selon Le Canard Enchaîné, le patron du Zapping figure en effet sur la "liste noire" de son patron, aux côtés de Jean-Baptiste Rivoire, qui était venu sur notre plateau révéler la liste des sujets interdits sur la chaîne de Bolloré (et qui apparaît d'ailleurs dans le numéro de Complément d'enquête).


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Bolloré, le patron aux grands ciseaux

Tweet Bastamag relaxe

Bolloré / diffamation : relaxe Bastamag confirmée en appel

suivi publié(e) le 10/02/2017 par la rédaction

Relaxe confirmée pour Bastamag face au groupe Bolloré. Le site indépendant était poursuivi en diffamation par le groupe pour un article, paru en octobre 2012, sur l'accaparement des terres par l'industriel en Afrique et en Asie. La relaxe de Bastamag (ainsi que de Rue89 et de deux blogueurs ...

nouveau media

Fillon : la folle matinée où iTELE a cessé d'être une chaîne d'info

Nedjar : "On enlève des JT tout ce qui concerne l'affaire Fillon" (Les Jours)

observatoire publié(e) le 27/01/2017 par Matthieu Beigbeder

Le 25 janvier, l'espace de trois heures, l'affaire Penelope Fillon a disparu d'iTELE. La faute au directeur de la chaîne, Serge Nedjar, selon Les Jours, qui aurait ordonné à ses (minces) équipes d'enlever des JT tout ce qui concernait l'affaire Fillon, sous couvert de présomption d'innocence (...

Info Cameroun plainte

Cameroun : un employé de plantation attaque Bolloré pour "diffamation"

Nouveau rebondissement dans l'affaire qui oppose le patron de Vivendi à "Complément d'enquête"

suivi publié(e) le 14/01/2017 par Juliette Gramaglia

Les plantations de palmiers dont Vincent Bolloré est actionnaire emploient-elles des enfants ? C’est ce que semblait montrer un reportage de Complément d’enquête diffusé sur France 2 en avril dernier. Alors que Bolloré a multiplié les plaintes contre la chaîne et ses journalistes, l’un ...

Tous les contenus de ce dossier >