Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Canal+ : Rivoire dans la "liste noire" de Bolloré ? (Canard)

Par le - 20h47 - ça reste à vérifier

Deuxième été meurtrier en vue chez Canal+ ? Selon Le Canard enchaîné, le patron de Vivendi aurait l'intention de virer les figures les plus critiques de la chaîne. Parmi eux, Jean-Baptiste Rivoire, rédacteur en chef adjoint de Spécial investigation, venu dresser en février 2016, sur notre plateau, la liste des sujets interdits sur la chaîne de Bolloré.

Ménage de printemps en perspective dans les locaux de Canal+ ? Selon Le Canard à paraître mercredi, Vincent Bolloré souhaiterait se débarasser de plusieurs figures importantes de la chaîne, un peu trop critiques au goût du patron de Vivendi. Parmi eux, Jean-Baptiste Rivoire, qui avait récemment dressé sur notre plateau la liste des sujets interdits sur la chaîne cryptée. "Depuis la censure d'une enquête sur le Crédit Mutuel, on ne reçoit plus d'enquête sur le monde bancaire", avait notamment déclaré le rédacteur en chef adjoint de Spécial investigation, par ailleurs délégué syndical SNJ CGT. Avant d'égréner la liste des sujets dont nous n'entendra plus parler sur Canal :

Interdiction de critiquer Volkswagen, le renseignement et Nutella sur Canal

Rivoire ne serait pas seul sur cette "liste". Le patron du Zapping, Patrick Menais, qui n'avait pas hésité le 8 octobre 2015 à consacrer la moitié de son programme à un documentaire censuré par Bolloré (finalement diffusé sur France 3), serait aussi dans le collimateur du milliardaire. Toujours selon Le Canard, Olivier Ravanello (iTélé), qui s'est récemment inquiété dans un entretien au Monde de l'interventionnisme immodéré de la nouvelle direction de Canal+, pourrait aussi prendre la porte.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Le Monde, 01/03/2016

Cette liste noire fait déjà réagir, et même parmi les présentateurs vedettes de Canal. Ainsi, en réponse à un tweet du Canard annonçant son "scoop", Maïtena Biraben, animatrice du Grand Journal, a posté une photo du célèbre tableau Le Cri, d'Edouard Munch. Angoissée à l'idée de perdre son poste ou souhaitant se moquer des journalistes du Canard ? L'animatrice du Grand Journal a préféré rester très... abstraite.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

L'occasion de revoir l'intégralité de notre émission avec Jean-Baptiste Rivoire : "Bolloré et Hollande ont un intérêt conjoint à étouffer l'investigation"


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Bolloré, le patron aux grands ciseaux

Tweet Bastamag relaxe

Bolloré / diffamation : relaxe Bastamag confirmée en appel

suivi publié(e) le 10/02/2017 par la rédaction

Relaxe confirmée pour Bastamag face au groupe Bolloré. Le site indépendant était poursuivi en diffamation par le groupe pour un article, paru en octobre 2012, sur l'accaparement des terres par l'industriel en Afrique et en Asie. La relaxe de Bastamag (ainsi que de Rue89 et de deux blogueurs ...

nouveau media

Fillon : la folle matinée où iTELE a cessé d'être une chaîne d'info

Nedjar : "On enlève des JT tout ce qui concerne l'affaire Fillon" (Les Jours)

observatoire publié(e) le 27/01/2017 par Matthieu Beigbeder

Le 25 janvier, l'espace de trois heures, l'affaire Penelope Fillon a disparu d'iTELE. La faute au directeur de la chaîne, Serge Nedjar, selon Les Jours, qui aurait ordonné à ses (minces) équipes d'enlever des JT tout ce qui concernait l'affaire Fillon, sous couvert de présomption d'innocence (...

Info Cameroun plainte

Cameroun : un employé de plantation attaque Bolloré pour "diffamation"

Nouveau rebondissement dans l'affaire qui oppose le patron de Vivendi à "Complément d'enquête"

suivi publié(e) le 14/01/2017 par Juliette Gramaglia

Les plantations de palmiers dont Vincent Bolloré est actionnaire emploient-elles des enfants ? C’est ce que semblait montrer un reportage de Complément d’enquête diffusé sur France 2 en avril dernier. Alors que Bolloré a multiplié les plaintes contre la chaîne et ses journalistes, l’un ...

Tous les contenus de ce dossier >