Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Des députés contre le sexisme dans les jeux vidéo français

Par le - 20h57 - suivi

Pas d'avantages fiscaux pour les jeux vidéo sexistes ? Plusieurs députés PS ont déposé, vendredi 8 janvier 2016, un amendement proposant d'exclure du Crédit d'Impôt sur les Jeux Vidéo (CIJV) les créations comportant "des représentations dégradantes à l'encontre des femmes."


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

NextInpact, 12/01/2016

C'est dans le cadre de la préparation des débats autour du projet de loi d'Axelle Lemaire sur la République numérique que huit députés PS ont déposé un amendement pour revoir sensiblement les conditions d'attribution du CIJV.

Ce dispositif fiscal, créé en 2012, doit permettre à l'industrie française de mieux résister face à la concurrence américaine et canadienne, où les dispositifs fiscaux sont très avantageux pour les créateurs de jeux vidéo. En 2015, Le CIJV avait été réformé pour permettre à davantage d'entreprises d'en bénéficier. Le dispositif avait notamment été ouvert aux jeux déconseillés en dessous de 18 ans. "L'ouverture du crédit d'impôt à ces jeux a suscité de nombreux débats chez les élus (...) Le gouvernement a également longtemps tergiversé sur l'ouverture du crédit d'impôt aux jeux violents, retardant de plus de six mois l'envoi du texte à la Commission européenne.", racontait Le Figaro en avril 2015.

Alors que le droit actuel exclut déjà de ce dispositif tous les jeux "de très grande violence, susceptibles de nuire gravement à l'épanouissement physique, mental ou morale des utilisateurs" ou ceux contenant "des séquences à caractère pornographique", plusieurs députés souhaitent aujourd'hui ajouter les productions qui contiendraient "des représentations dégradantes à l'encontre des femmes."


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

L'amendement en question, déposé le 8 janvier 2016

En attendant de voir si cet amendement, à la formulation bien vague, est adopté, la question du sexisme dans le jeux vidéo est loin d'être résolue. Comme le rappelait récemment Le Monde, dans un article publié le 24 décembre intitulé "Jeux vidéo : le sexisme résiste", "en 2014, dans le top 100 des meilleures ventes de jeux vidéo d’Amazon France, 50 % des ­titres proposaient de jouer un personnage masculin, 4 % seulement une héroïne. En 2015, sur les 76 titres ayant eu droit à une bande-annonce complète lors de l’Electronics Entertainment Expo (E3) de Los Angeles – le plus grand salon professionnel du jeu vidéo –, 46 % donnaient à choisir le sexe du héros, 9 % imposaient une femme et 32 % un homme."

L'occasion de revoir notre émission C'est p@s qu'un jeu : "Dans les jeux vidéo, on crée un joli cul pour le joueur"


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Jeux vidéo : entre deux presses

nouveau media

Mélenchon fait les poches de Macron et Fillon dans un jeu vidéo

Aux sources de "Fiscal Kombat"

enquête publié(e) le 10/04/2017 par Robin Andraca

Une envie soudaine de secouer Emmanuel Macron, Pierre Gattaz, François Fillon ou Patrick Balkany ? C'est ce que ce propose un jeu vidéo en ligne lancé le 7 avril, mettant en scène Jean-Luc Mélenchon faisant les poches de plusieurs "oligarques" pour financer son programme. Un jeu conçu par une ...

couvPokemon

"Il y a une dimension transgressive dans Pokémon GO"

Véritable phénomène ou création médiatique ? Le débat

arrêt sur images, émission publié(e) le 16/09/2016 par la rédaction

C'est la deuxième panique de l'été, après la polémique sur le burkini. Il paraît que des milliers de jeunes envahissent l'espace public pour... jouer. Pour chasser des petites bêtes virtuelles de toutes catégories. Le jeu Pokémon Go est-il le dernier piège virtuel dans lequel est tombée ...

nouveau media

Twitch déclare la guerre aux spectateurs "robots"

Faux spectateurs, faux abonnés, fausses discussions...

suivi publié(e) le 21/06/2016 par Vincent Coquaz

Des robots fans de jeu vidéo ? On connaissait déjà Twitch, la plateforme qui permet de regarder et diffuser des parties de jeu vidéo en direct ou enregistrées (devenue en quelques années un véritable géant d’internet), mais on découvre aujourd’hui… ses robots. Malgré leur ...

Tous les contenus de ce dossier >