Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Daily Mail/Casa Nostra : la video surveillance proposée aussi à BFM pour 50 000 euros

Par le - 12h06 - vu

50 000 euros. C'est la somme versée par le Daily Mail au patron de la Casa Nostra, l'un des restaurants du XIe arrondissement de Paris frappés par les attentats du 13 novembre, pour se procurer les images (exclusives) de vidéosurveillance du lieu, au moment de l'attaque. Des images qui ont aussi été proposées à BFMTV, comme le confiait sur notre plateau vendredi dernier son directeur général Guillaume Dubois.

Le 18 novembre, le Daily Mail mettait en ligne sur son site des images exclusives : celles de l'intérieur du restaurant La Casa Nostra, au moment où les terroristes tirent sur la clientèle. Des images que BFM et iTélé n'ont pas diffusées en France (à l'inverse de France 2 et France 3) et que le quotidien britannique aurait payées 50 000 euros, selon les révélations du Petit Journal, diffusé le 23 novembre.

12 000, 28 000, puis 50 000 : sur le plateau de Canal+, le journaliste Djaffer Ait Aoudia, ancien collaborateur de Capa (pour l'émission Les infiltrés, agence qu'il avait quittée pour protester contre le sensationnalisme du montage d'un de ses reportages), Arte et Mediapart, explique comment il a pu filmer la transaction, en caméra cachée. "Je les ai rencontrés la veille, donc j'étais avec les patrons du restaurant, je faisais quelque part un peu partie du paysage. J'étais un meuble qui était posé là, ils étaient habitués à moi. Moi-même je me suis posé la question, il n'y avait pas de méfiance de leur part, c'était assez impressionnant."

Et en France, les journaux, sites de presse ou chaîne de télévision payent-ils pour des vidéos amateurs ? Interrogé à ce sujet, sur notre plateau vendredi dernier, Guillaume Dubois, directeur général de la chaîne BFMTV, répond : "On n'a pas acheté de vidéos amateur". Il semblerait, en revanche, que la vidéo du Daily Mail ait aussi été proposée à BFMTV, pour la même somme : "Il y a des gens qui nous ont demandé 50 000 euros pour telle vidéo, celle de la vidéosurveillance qui a été achetée par des Anglais".

L'occasion de revoir notre émission sur les attaques du 13 novembre : "Démontez les rumeurs, BFM ! Démontez-les en continu !".

MàJ du 24/11/2015 à 17h52 : dans une interview accordée à France 2, le patron de la Casa Nostra affirme n'avoir "vendu aucune vidéo". Qui l'a donc vendu ? Selon Dimitri Mohamadi, ce pourrait être un de ses amis, qu'il essaye de joindre hier. "Je l'ai appelé hier, pour savoir ce qui s'est passé, s'il avait pris l'argent. Il est toujours sur messagerie". Le patron accuse aussi le journaliste du Petit Journal d'avoir tenté de le piéger : "Il me disait « On t'apporte à manger, il faut manger.» Il m'a lui-même proposé 12 000 euros".


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Info en continu : du direct et des dérives

nouveau media

"Vous ne savez rien ?" "Pas plus que vous" "Donc, vous savez !"

Nomination Edouard Philippe : comment Juppé a cassé le (faux) suspense

observatoire publié(e) le 15/05/2017 par la rédaction

Et donc ce qui était prévu arriva : la France a un nouveau premier ministre. Celui qui était pressenti a été officialisé : c’est Édouard Philippe, maire du Havre, énarque, proche d’Alain Juppé. L'annonce de sa nomination aura duré 12 secondes... Précédées par cinq heures ...

Vignette Cabana

Second tour : Cabana exaltée

vidéo publié(e) le 08/05/2017 par la rédaction

"Palpitant", "incroyable", "fracassant"... Dimanche soir, en attendant l'annonce des résultats du second tour de l'élection présidentielle, la journaliste du Journal du Dimanche Anna Cabana n'avait pas de mots assez forts sur le plateau de BFMTV pour décrire l'enjeu crucial de l'événement. ...

nouveau media

Attentat de Londres : mauvais suspect pour Channel 4

"Il se peut que nous ne soyons plus aussi sûrs de l'identité de l'assaillant"

observatoire publié(e) le 23/03/2017 par Robin Andraca

Une attaque terroriste a touché hier le centre de Londres, faisant trois morts et 29 blessés. Si l'on ignore encore l'identité de l'assaillant, la chaîne publique Channel 4 a rapidement donné un nom : Abu Izzadeen. Problème : l'homme, figure de l'islam radical au Royaume-Uni, est actuellement ...

Tous les contenus de ce dossier >