Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

L'enfant barbu, et le vigile de BFMTV

Par le - 09h15 - le neuf-quinze

Après le Canard enchaîné mentionnant un dîner DSK-Varoufakis qui n'a jamais eu lieu, après les investigateurs chevronnés qui se laissent acheter par le roi du Maroc, voici le reporter de BFMTV, en reportage de terrain sur la rentrée scolaire, qui se laisse berner par un enfant de 11 ans...barbu. Voyant le faux enfant (et vrai chroniqueur de D8 Betrtrand Chameroy) sortir ensommeillé de sa chambre, l'envoyé spécial Baptiste Gapenne poursuit imperturbablement son direct, comme s'il n'avait rien remarqué. Intox, corruption, aveuglement : c'est la grande rentrée du journalisme français.

Voyant la scène, on ne peut s'empêcher de se demander : et moi, reporter sur place, aurais-je vu ? Et si j'avais vu, en aurais-je cru mes yeux ? Pas impossible d'exclure que le reporter n'ait tout simplement "pas vu" le faux enfant. L'envoyé spécial en direct n'est pas là pour regarder la mince tranche de réel qu'il a sous les yeux. Il est là pour montrer au télespectateur qu'il se trouve immergé dans ce réel. Croit-on que l'envoyé spécial devant l'Elysée sort à peine du bureau de François Hollande ? Non. Dans le meilleur des cas, il textote à coups de smileys avec un conseiller, ce qu'il pourrait aussi bien faire de son bureau. Mais il s'agit de créer l'illusion que le media est "sur le terrain", qu'il s'informe "à la source", au prix d'un authentique déplacement investigatif. Consécutive à la mise en spectacle, cette tromperie est à la base du journalisme télévisé.

A supposer que les yeux de l'envoyé spécial aient entrevu les détails troublants (la carrure de "l'enfant", sa barbe naissante), peuvent-ils transmettre ces alertes à son cerveau ? Difficilement. L'envoyé spécial est là, ce matin-là, pour lire aux télespectateurs une histoire pré-écrite : une famille ordinaire vit, comme des millions d'autres, la situation banale et attendrissante d'une journée de rentrée scolaire. Il est ici davantage vigile que journaliste : sa patrouille de routine consiste à empêcher tout élément imprévu de percuter cette histoire formatée. Seul stress : il est en direct, et ne dispose donc d'aucun plan B en cas d'incident. Mais il est vigile devant une paisible bijouterie de quartier, où tout hold-up est inimaginable -jusqu'à ce qu'il se produise. La collision, qui pourrait le conduire à saisir son arme de service (entamer en direct une véritable investigation) -"mais dis-moi, petit garçon, pourquoi donc cette barbe naissante ?"- est donc elle aussi inimaginable. Pour se préserver d'une situation qu'il sait ingérable, le cerveau préfère rejeter toute information que pourraient, par extraordinaire, lui transmettre les yeux du reporter.

Le vigile de BFMTV nous offre ici le spectacle d'une caricature du rôle du reporter de JT, lequel n'est souvent qu'un agent de casting, chargé de dénicher l'agriculteur de JT (en colère), la victime d'inondations (désemparée), et l'enfant le jour de la rentrée (délicieusement balbutiant). En ce sens, cette séquence est une instructive leçon de choses sur le reportage audiovisuel en temps réel. Merci BFM.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Info en continu : du direct et des dérives

nouveau media

"Vous ne savez rien ?" "Pas plus que vous" "Donc, vous savez !"

Nomination Edouard Philippe : comment Juppé a cassé le (faux) suspense

observatoire publié(e) le 15/05/2017 par la rédaction

Et donc ce qui était prévu arriva : la France a un nouveau premier ministre. Celui qui était pressenti a été officialisé : c’est Édouard Philippe, maire du Havre, énarque, proche d’Alain Juppé. L'annonce de sa nomination aura duré 12 secondes... Précédées par cinq heures ...

Vignette Cabana

Second tour : Cabana exaltée

vidéo publié(e) le 08/05/2017 par la rédaction

"Palpitant", "incroyable", "fracassant"... Dimanche soir, en attendant l'annonce des résultats du second tour de l'élection présidentielle, la journaliste du Journal du Dimanche Anna Cabana n'avait pas de mots assez forts sur le plateau de BFMTV pour décrire l'enjeu crucial de l'événement. ...

nouveau media

Attentat de Londres : mauvais suspect pour Channel 4

"Il se peut que nous ne soyons plus aussi sûrs de l'identité de l'assaillant"

observatoire publié(e) le 23/03/2017 par Robin Andraca

Une attaque terroriste a touché hier le centre de Londres, faisant trois morts et 29 blessés. Si l'on ignore encore l'identité de l'assaillant, la chaîne publique Channel 4 a rapidement donné un nom : Abu Izzadeen. Problème : l'homme, figure de l'islam radical au Royaume-Uni, est actuellement ...

Tous les contenus de ce dossier >