Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Katmandou Baltimore

Par le - 09h15 - le neuf-quinze

On s'endort avec les victimes du tremblement de terre de Katmandou. On est avec les familles sous les tentes plantées dans les parcs, autour des réchauds de fortune, on assiste aux crémations à la chaîne, on est au camp de base de l'Everest menacé par l'avalanche dans la vidéo virale qui a fait le tour du monde. On est avec les touristes qui font la queue dans la panique de l'aéroport. On est avec la cellule de crise du Quai d'Orsay. On attend les répliques. On a froid, on a peur. On calcule vaguement combien de Nepalais vaut un alpiniste occidental. On s'endort quand même.

Et on se réveille dans un autre chaos. On est au milieu des voitures de police en flammes, des supermarchés pillés, des policiers blessés, des hurlements des sirènes. L'Etat d'urgence a été décrété. Le couvre-feu interdit aux jeunes de moins de quatorze ans de sortir après 21 heures. La Garde Nationale a été mobilisée, elle vient de quitter ses casernes, elle arrive. Personne ne sait comment, cette fois, le jeune Noir déclencheur est mort exactement, on élucidera plus tard. On a changé de continent, d'univers, pour revenir dans une pagaille désormais familière depuis, comment ça s'appelait déjà, ah oui, Ferguson. On est à Baltimore (Maryland).

Les journalistes le savent si bien que même la correspondante aux Etats-Unis de Canal+ Laurence Haim, qui twitte pourtant frénétiquement sur Baltimore, en prévient ses confrères américains.

Haim Baltimore Katmandou

Mais personne n'est à blâmer. C'est ainsi. Cette fois, ce n'est pas la loi du mort kilométrique qui joue, car Katmandou, étrangement, nous serait presque plus proche que Baltimore. C'est la combinaison des lois de la plus grande nouveauté, et de la surmédiatisation de tout événement américain. Une combinaison de lois que personne n'a jamais écrites, mais à laquelle tout le monde se soumet. Face à la Garde Nationale en marche, les rescapés du Nepal n'ont plus que leur détresse à offrir, et elle s'est démonétisée pendant la nuit.  Les policiers blessés de Baltimore ont recouvert les victimes du Nepal, plus sûrement que toutes les neiges de l'Everest. Repassez donc vers la fin de la semaine, quand vous aurez des miraculés.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Info en continu : du direct et des dérives

nouveau media

"Vous ne savez rien ?" "Pas plus que vous" "Donc, vous savez !"

Nomination Edouard Philippe : comment Juppé a cassé le (faux) suspense

observatoire publié(e) le 15/05/2017 par la rédaction

Et donc ce qui était prévu arriva : la France a un nouveau premier ministre. Celui qui était pressenti a été officialisé : c’est Édouard Philippe, maire du Havre, énarque, proche d’Alain Juppé. L'annonce de sa nomination aura duré 12 secondes... Précédées par cinq heures ...

Vignette Cabana

Second tour : Cabana exaltée

vidéo publié(e) le 08/05/2017 par la rédaction

"Palpitant", "incroyable", "fracassant"... Dimanche soir, en attendant l'annonce des résultats du second tour de l'élection présidentielle, la journaliste du Journal du Dimanche Anna Cabana n'avait pas de mots assez forts sur le plateau de BFMTV pour décrire l'enjeu crucial de l'événement. ...

nouveau media

Attentat de Londres : mauvais suspect pour Channel 4

"Il se peut que nous ne soyons plus aussi sûrs de l'identité de l'assaillant"

observatoire publié(e) le 23/03/2017 par Robin Andraca

Une attaque terroriste a touché hier le centre de Londres, faisant trois morts et 29 blessés. Si l'on ignore encore l'identité de l'assaillant, la chaîne publique Channel 4 a rapidement donné un nom : Abu Izzadeen. Problème : l'homme, figure de l'islam radical au Royaume-Uni, est actuellement ...

Tous les contenus de ce dossier >