Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Grenoble : le sauvetage du téléphérique était... un exercice (BFMTV)

Par le - 15h22 - grrr !

BFMTV est encore allée bien vite en besogne. L'encart "Appels à témoins" sur le site de la chaîne en continu a diffusé la vidéo d'une opération de secours sur le télé-périphérique de Grenoble qui s'est avéré être en réalité... un exercice d'évacuation.

BFMTV verrait-il des scoops là où il n'y en a pas ? Le site a publié la vidéo enregistrée par un témoin assistant à ce qui est présenté comme étant un sauvetage sur des télécabines bloquées à Grenoble. Problème : la chaine n'a visiblement pas vérifié l'information avant de la diffuser sur son site. Il s'agissait en fait d'un exercice d'évacuation dont l'organisation a lieu chaque année. La ville de Grenoble n'a pas manqué d'alerter la chaine et de demander la suppression de l'information.

 

BFM vidéo effacé

Le Dauphiné libéré est revenu sur ce "non événement" fabriqué de bout en bout. L'évacuation faisait appel à des volontaires, alors que ce sont le plus souvent des pompiers qui sont mobilisés pour simuler ce genre d'opération. Quarante personnes se trouvaient dans les bulles immobilisées - pour de faux, donc - et envoyaient des messages et photos sur les réseaux sociaux pour commenter la scène depuis les cabines téléphériques. Pour autant, rien ne laissait penser qu'il s'agissait d'une vraie intervention.

nouveau media

Si la vidéo a disparu depuis sur demande de la ville de Grenoble, la page internet existe toujours, avec son commentaire, indiquant que l'opération de sauvetage serait en cours. "Deux enfants, et un bébé", se trouveraient dans les télécabines "selon les informations". Quelles informations ? L'histoire ne le dit pas. Mais on sait aujourd'hui qu'il y avait effectivement des enfants à bord : ceux des pompiers, portés volontaires pour participer à l'intervention.

(Marie Berthomé)


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Info en continu : du direct et des dérives

nouveau media

"Vous ne savez rien ?" "Pas plus que vous" "Donc, vous savez !"

Nomination Edouard Philippe : comment Juppé a cassé le (faux) suspense

observatoire publié(e) le 15/05/2017 par la rédaction

Et donc ce qui était prévu arriva : la France a un nouveau premier ministre. Celui qui était pressenti a été officialisé : c’est Édouard Philippe, maire du Havre, énarque, proche d’Alain Juppé. L'annonce de sa nomination aura duré 12 secondes... Précédées par cinq heures ...

Vignette Cabana

Second tour : Cabana exaltée

vidéo publié(e) le 08/05/2017 par la rédaction

"Palpitant", "incroyable", "fracassant"... Dimanche soir, en attendant l'annonce des résultats du second tour de l'élection présidentielle, la journaliste du Journal du Dimanche Anna Cabana n'avait pas de mots assez forts sur le plateau de BFMTV pour décrire l'enjeu crucial de l'événement. ...

nouveau media

Attentat de Londres : mauvais suspect pour Channel 4

"Il se peut que nous ne soyons plus aussi sûrs de l'identité de l'assaillant"

observatoire publié(e) le 23/03/2017 par Robin Andraca

Une attaque terroriste a touché hier le centre de Londres, faisant trois morts et 29 blessés. Si l'on ignore encore l'identité de l'assaillant, la chaîne publique Channel 4 a rapidement donné un nom : Abu Izzadeen. Problème : l'homme, figure de l'islam radical au Royaume-Uni, est actuellement ...

Tous les contenus de ce dossier >