Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Tableaux de bord et âme humaine

Par le - 09h15 - le neuf-quinze

Une sorte de grand remplacement télévisé : en un instant, les spécialistes de l'âme humaine remplacèrent sur les plateaux de l'info continue ceux de la sécurité aérienne. L'instant d'avant, on parlait cockpits, trajectoires, météo, on calculait en milliers de pieds, on faisait du rase-mottes sur les tableaux de bord. Dès que le procureur de Marseille eût raconté dans le détail, dans une conférence de presse-happening assez inédite dans les annales de la communication judiciaire, l'acte fou du copilote de l'A320 Andreas Lubitz, confirmant les fuites dans la presse le matin même, le Suicide s'installa en maître sur les plateaux, avec sa longue traine d'éternelles questions sans réponses. "Professeur Machin, vous êtes chef du service psychiatrique de l'hôpital Bidule, est-il fréquent qu'un suicidaire entraîne avec lui cent cinquante personnes ?"

Les deux catégories de spécialistes, psychiatres et pilotes retraités, se croisèrent-elles au maquillage ? Sciences dures et sciences molles échangèrent-elles des considérations croisées sur les pathologies mentales spécifiques des pilotes ? Ont-elles seulement un langage commun ? Dans les explications embarrassées des compagnies aériennes, depuis hier, sur la difficulté de déceler la tendance dépressive chez un aspirant pilote, on croit bien deviner que non. Chacun son sillon. Chacun son couloir.

Mais l'histoire n'est pas finie. Car la boîte noire ne dit pas tout. Si elle a capté la respiration de Lubitz jusqu'au bout, elle ne nous dit rien sur son cheminement mental dans les dernières minutes. Fallait-il se livrer, si vite, à tant d'extrapolations ? Les piques à répétition lancées par le procureur, dans sa conférence de presse, contre le Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), qui n'a pas informé assez vite la Justice des résultats de l'écoute de la boîte noire, laissent deviner une féroce bataille en coulisses, entre défenseurs du secret de l'enquête, et ceux de la transparence immédiate. A l'instant où écrit le matinaute, un syndicat de pilotes, le SNPL, vient d'annoncer son intention de porter plainte contre X pour violation du secret professionnel. Etrange plainte, a priori. Entre le risque de la surinformation sur le dossier médical de Lubitz (voir comment Bild, depuis hier, multiplie les révélations sur ses lourds antécédents dépressifs non décelés par la Lufthansa), et celui de la sous-information, quel est le plus considérable ? Ne tranchons pas trop vite.

Lubitz Bild


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Info en continu : du direct et des dérives

nouveau media

"Vous ne savez rien ?" "Pas plus que vous" "Donc, vous savez !"

Nomination Edouard Philippe : comment Juppé a cassé le (faux) suspense

observatoire publié(e) le 15/05/2017 par la rédaction

Et donc ce qui était prévu arriva : la France a un nouveau premier ministre. Celui qui était pressenti a été officialisé : c’est Édouard Philippe, maire du Havre, énarque, proche d’Alain Juppé. L'annonce de sa nomination aura duré 12 secondes... Précédées par cinq heures ...

Vignette Cabana

Second tour : Cabana exaltée

vidéo publié(e) le 08/05/2017 par la rédaction

"Palpitant", "incroyable", "fracassant"... Dimanche soir, en attendant l'annonce des résultats du second tour de l'élection présidentielle, la journaliste du Journal du Dimanche Anna Cabana n'avait pas de mots assez forts sur le plateau de BFMTV pour décrire l'enjeu crucial de l'événement. ...

nouveau media

Attentat de Londres : mauvais suspect pour Channel 4

"Il se peut que nous ne soyons plus aussi sûrs de l'identité de l'assaillant"

observatoire publié(e) le 23/03/2017 par Robin Andraca

Une attaque terroriste a touché hier le centre de Londres, faisant trois morts et 29 blessés. Si l'on ignore encore l'identité de l'assaillant, la chaîne publique Channel 4 a rapidement donné un nom : Abu Izzadeen. Problème : l'homme, figure de l'islam radical au Royaume-Uni, est actuellement ...

Tous les contenus de ce dossier >