Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

De l'Allemagne comme point de comparaison

Par le - 09h15 - le neuf-quinze

C'est Allemagne partout. Mais Allemagne à la sauce française. Pour les politiques (et les journalistes) français, l'Allemagne fonctionne avant tout comme un point de comparaison avec la France. A gauche : le "triomphe" de Merkel est bien la preuve qu'on peut être réélu malgré la crise (suivez mon regard en direction de Sarkozy). A droite : Merkel a été réélue parce qu'elle a un programme, qu'elle a osé "faire des réformes", qu'elle a fixé un cap clair (suivez mon regard vers Hollande). Que la chancelière soit à présent contrainte à une coalition, vraisemblablement avec le SPD, ses précédents alliés libéraux ayant été éliminés du Parlement, passe au second plan, derrière son "triomphe".

Soyons précis : la focalisation médiatique vers l'Allemagne dure depuis vendredi. Mais avec quelques subtils bémols, entre les articles du vendredi et ceux du lundi. Vendredi, avant le "triomphe", la couverture restait nimbée d'un germanoscepticisme de bon aloi. Les avant-papiers redécouvraient par exemple les difficultés de la transition énergétique. Ô surprise, tout n'est pas rose, et la suppression du nucléaire a un coût, économique et écologique (nous l'évoquions nous-mêmes cet été). Lundi, la voie allemande vers la transition énergétique est validée (comme dans cet article, mis en ligne quelques heures avant le "triomphe", et mis à jour juste après).

De même, avant le "triomphe", la presse française découvrait le parti anti-euro de Bernd Lucke. En voilà, un objet difficile à saisir ! Un parti anti-euro, pas franchement xénophobe comme le FN français (mais apparemment en passe de le devenir), qui ne représente pas une menace immédiate, mais dont l'ascension est néanmoins ultra-rapide. Lucke n'ayant finalement pas franchi la fameuse "barre des 5%", et n'étant donc pas représenté au prochain Bundestag, il a donc instantanément disparu des radars médiatiques. Qu'il ait, après seulement quelques mois d'existence, tout de même réussi à la frôler, cette barre, sera vite oublié, jusqu'aux prochaines élections.

Merkel Libération


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Allemagne, épouvantail ou modèle ?

Spiegel Macron BFM

Macron, "l'ami qui nous coûte cher" ?

Réformes ou pas ? Le débat se poursuit dans la presse allemande

observatoire publié(e) le 16/05/2017 par Juliette Gramaglia

Aider ou pas la France ? Alors que la chancelière allemande Angela Merkel recevait lundi 15 mai Emmanuel Macron, pour son premier déplacement international depuis son élection, les journalistes économiques allemands débattent du bien-fondé des propositions de Macron sur l'Union Européenne. Et...

Handelsblatt critique Macron

La presse économique allemande aime Macron, mais...

...pas sa critique de l'Allemagne !

chronique publié(e) le 24/04/2017 chez Romaric Godin

Le Handelsblatt, journal "officiel" du monde des affaires outre-Rhin, s’est réjoui des résultats du candidat d’En Marche! Une semaine après lui avoir tapé sur les doigts pour avoir osé critiquer les excédents allemands. Depuis le début de la crise de l’euro en 2010, l’Allemagne pèse ...

AfD 630 quesitons

En Allemagne, le parti d'extrême droite AfD attaque l'audiovisuel public...

... en le noyant sous une avalanche de questions saugrenues

observatoire publié(e) le 28/11/2016 par Juliette Gramaglia

"Pourquoi et quand présente-t-on [une émission] devant ou derrière une table?" C'est ce genre de questions que le parti d'extrême droite allemande AfD a posé au gouvernement du Land de Saxe, dans l'Est de l'Allemagne. 630 questions sur la "radio-télévision de droit public" allemande qui ont ...

Tous les contenus de ce dossier >