Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Cambriolages : "troublante série" ( Le Figaro)

Par le - 09h50 - suivi

Dans une interview au Figaro, le procureur Courroye estime que dans l'affaire Woerth-Bettencourt, son enquête a été "un modèle du genre", tout en dénonçant les pressions médiatiques et syndicales. Dans l'introduction de l'article, Le Figaro évoque "la troublante série de cambriolages visant des journalistes".

"L’ordinateur portable de Gérard Davet, journaliste au Monde, et un GPS lui ont été subtilisés à son domicile le 21 octobre. L’ordinateur d’Hervé Gattegno, du Point, a été dérobé dans les locaux de l’hebdomadaire le même jour. L’appareil d’une autre journaliste a aussi été volé, mais le directeur du magazine, Franz-Olivier Giesbert, a estimé sur France Info que ce second larcin avait pour but de « brouiller les pistes » . Enfin, Mediapart a révélé que, dans la nuit du 7 au 8 octobre, des inconnus ont, notamment, soustrait «les deux cédéroms contenant l’intégralité des enregistrements effectués clandestinement au domicile de Liliane Bettencourt par son ancien majordome et dont la diffusion a lancé l’affaire, le 16 juin. Malgré le caractère plus que sensible de ces vols, les ministres restent silencieux et les services de police indiquent traiter ces affaires de manière séparée, déplore le PS dans un communiqué diffusé hier." écrit Le Figaro

"Le procureur général de Versailles, votre supérieur hiérarchique, vient de vous ordonner de demander l’ouverture d’informations judiciaires sur les dossiers Woerth-Bettencourt, ce que vous vous êtes toujours refusé à faire : comment ressentez-vous ce désaveu ?"demande Le Figaro

- "Il ne s’agit en aucun cas d’un désaveu des enquêtes du parquet de Nanterre. (...) l s'agit donc d'un moyen procédural destiné aujourd'hui à assurer un traitement serein de la justice, troublée par certains comportements en lien avec l'enquête pour abus de faiblesse (...) " répond Courroye

- "Les actes réalisés par le parquet de Nanterre parlent d'eux-mêmes, et signent la qualité et l'objectivité de nos investigations. Deux services de police ont été mobilisés, soit environ 70 enquêteurs; il y a eu plus de 37 perquisitions et transports; plus de 950 procès-verbaux réalisés. Par ailleurs, à deux reprises, je me suis déplacé avec les enquêteurs en Suisse (...). C'est un modèle du genre en matière de rapidité et d'efficacité." ajoute Courroye

"J'entends bien ce que d'aucuns prétendent: l'enquête du parquet n'aurait été qu'un écran de fumée, un leurre pour étouffer une affaire. (...) Pas d'instructions, donc, mais des pressions, ou plutôt des tentatives! Pressions médiatiques, par le biais d'attaques en règle contre nos enquêtes. Pressions de certains politiques, appelant à l'ouverture d'une information judiciaire. Pressions syndicales: dans quel pays démocratique voit-on circuler des pétitions pour qu'une autorité judiciaire prenne telle ou telle décision?" s'interroge Courroye.

Figaro, Courroye

Le Figaro vendredi 29 octobre 2010

Une raison pour lire la chronique de Daniel Schneidermann Cambriolages: la guerre à la presse
 
L'occasion de regarder notre émission "Courroye a très peur d'aller au fond des choses" Eva Joly critique l'enquête Bettencourt dans notre dossier Bettencourt: la milliardaire, le fisc et le pouvoir




Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Boules puantes, l'éternel retour des "z'affaires"

nouveau media

Le (petit) scandale à retardement lancé contre Bayrou, à la veille du second tour

Pourquoi aucun media n'a relayé le #bayrougate

enquête publié(e) le 12/05/2017 par Capucine Truong

Scandale censuré, ou banale affaire de médias débordés ? Un ex-assistant parlementaire, Nicolas Grégoire, affirme avoir bénéficié, en 1996 et 1997, d'emplois parlementaires fictifs tout en travaillant à l'UDF (ex-MoDem), au service de François Bayrou. Son histoire n'ayant été relayée ...

Quand j'étais (vraiment) écouté par le cabinet noir de Mitterrand

chronique publié(e) le 27/03/2017 chez Georges

En accusant un «cabinet noir» d’être à l’origine de ses ennuis judiciaires, François Fillon a sorti de la poussière une notion désuète qui paraît extraite d’un roman de cape de d’épée; l’un de ces ouvrages où Richelieu, ou Mazarin, font discrètement décacheter à la chandelle...

Fillon chateau

Pénélope, et le malin Antonin

chronique publié(e) le 25/01/2017 chez les matinautes

Même les vieux routiers des Matinales radio peuvent encore faire de belles découvertes. Hier, je découvrais ébahi Antonin André, chef du service politique d'Europe 1, l'homme qui voulait envoyer au goulag les bras cassés de la primaire PS. Magnifique découverte. Il vaut le détour, Antonin. ...

Tous les contenus de ce dossier >