Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Trop exportatrice ? L'Allemagne répond à Lagarde (presse allemande)

Par le - 12h58 - lu

Dans une interview publiée dans le Financial Times hier, Christine Lagarde, ministre de l'Economie critiquait l'excédent commercial allemand qui menacerait, selon elle, la compétitivité de ses partenaires de la zone euro. Les industriels et le gouvernement allemands ont mal pris ces critiques, mais les syndicats ne les rejettent pas. Exemples.





"L'Allemagne au pilori" (Bundesrepublik am Pranger) titre le quotidien Nurnberger Nachrichten

Christine Lagarde demande au gouvernement allemand de relancer la demande intérieure en critiquant son soutien aux exportations de l'Allemagne, qui est pourtant son principal partenaire commercial, explique le quotidien. Il ajoute que "le gouvernement fédéral et les industriels rejettent ces allégations" ajoutant que "L'importance des exportations de l'Allemagne n'est pas le résultat de la politique gouvernementale, mais du dynamisme des entreprises."


Nurnberger Nachrichten mardi 16 mars picto
Nurnberger Nachrichten
Frankfurter Allgemeine Zeitung





"La bonne compétitivité des entreprises allemandes n'est ni
un problème allemand ni un problème français. Au contraire, elle est la base pour la croissance, l'emploi et la prospérité en Allemagne et en Europe. (...) Que les pays qui ont vécu au-dessus de leurs moyens dans le passé et manquent de compétitivité, pointent maintenant les autres du doigt, c'est humainement et politiquement compréhensible mais totalement injuste." répond Rainer Brüderle, le ministre allemand de l'Economie, interrogé par le quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine Zeitung.

 

picto Frankfurter Allgemeine Zeitung mardi 16 mars




"L'Allemagne a perdu son statut de premier exportateur du monde en Chine l'an dernier, mais elle exporte 803 milliards d'euros et importe pour 667 milliards d'euros de marchandises d'autres pays. Ainsi, l'excédent était de la balance du commerce extérieur a atteint 136 milliards d'euros. La France a accumulé au cours de la même période un déficit commercial de 43 milliards d'euros." rappelle le quotidien allemand Tageszeitung (classé à gauche).

Mais Tageszeitung remarque qu'en Allemagne, les syndicats critiquent la politique des bas salaires et le refus du gouvernement de relancer le marché intérieur, comme Dierk Hirschel, économiste de la DGB (la confédération allemande des syndicats) qui déclare "Nous avons besoin de relancer la consommation sur notre marché intérieur, et cela aidera les exportateurs d'Europe du Sud à se trouver un marché plus vaste."



Tageszeitung mardi 16 mars 2010 picto

Tageszeitung

Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Allemagne, épouvantail ou modèle ?

Spiegel Macron BFM

Macron, "l'ami qui nous coûte cher" ?

Réformes ou pas ? Le débat se poursuit dans la presse allemande

observatoire publié(e) le 16/05/2017 par Juliette Gramaglia

Aider ou pas la France ? Alors que la chancelière allemande Angela Merkel recevait lundi 15 mai Emmanuel Macron, pour son premier déplacement international depuis son élection, les journalistes économiques allemands débattent du bien-fondé des propositions de Macron sur l'Union Européenne. Et...

Handelsblatt critique Macron

La presse économique allemande aime Macron, mais...

...pas sa critique de l'Allemagne !

chronique publié(e) le 24/04/2017 chez Romaric Godin

Le Handelsblatt, journal "officiel" du monde des affaires outre-Rhin, s’est réjoui des résultats du candidat d’En Marche! Une semaine après lui avoir tapé sur les doigts pour avoir osé critiquer les excédents allemands. Depuis le début de la crise de l’euro en 2010, l’Allemagne pèse ...

AfD 630 quesitons

En Allemagne, le parti d'extrême droite AfD attaque l'audiovisuel public...

... en le noyant sous une avalanche de questions saugrenues

observatoire publié(e) le 28/11/2016 par Juliette Gramaglia

"Pourquoi et quand présente-t-on [une émission] devant ou derrière une table?" C'est ce genre de questions que le parti d'extrême droite allemande AfD a posé au gouvernement du Land de Saxe, dans l'Est de l'Allemagne. 630 questions sur la "radio-télévision de droit public" allemande qui ont ...

Tous les contenus de ce dossier >