Des plantes vertes ou des boulons renversés, des téléphones jetés à terre: ces actes de violence symboliques, commis par des ouvriers menacés de chômage, sont les seules représentations médiatiques "grand public" du monde ouvrier, par ailleurs condamné à l'invisibilité.

Publié le 23/01/2013  Alimenté le 28/04/2017
nouveau media
souvenirs souvenirs du par

Avant Macron à Whirlpool, Jospin face à l'ouvrier de Lu

Politiques et ouvriers licenciés : rencontres à haut risque

De même qu'avant Whirlpool, il y a eu Goodyear, Arcelor-Mittal, Michelin, (en tout, rien moins que ), avant Macron, il y a eu Jospin et François Hollande. Eux aussi ont eu affaire à une foule d'ouvriers en colère contre la fermeture de leur usine, face aux caméras. Retour sur quelques scènes emblématiques de la coupure entre élite politique et monde du travail.

887 usines fermées depuis 2012

Pauvre Emmanuel Macron ! Doublé par Marine Le Pen sur le parking de l'usine Whirlpool, à Amiens, alors qu'il rencontrait avec l'intersyndicale dans une salle de la Chambre de commerce, il a touché du doigt formidable pouvoir des images télé : d'un côté, salle fermée, mine close ; de l'autre, Marine Le Pen embrassant les ouvriers en lutte. Mais Macron a réussi à inverser la vapeur : en allant au contact, sur ce même parking, des ouvriers en colère, malgré les sifflets, les bousculades et la cacophonie, il est parvenu à faire la preuve de sa "pédagogie". Pour un résumé de cette folle journée : c'est ici.

Ce n'est pas le premier à s'être frotté à ces séquences à haut risque. Avant lui, François Hollande avait excellé face aux salariés de Florange. Lionel Jospin, quant à lui, a trébuché par deux fois, sur un plateau de télé au sujet de l'usine Michelin, et face aux ouvriers de Lu-Nestlé.

Jospin trébuche au JT de France 2, puis s'étale face à un ouvrier de chez Lu

Nous sommes en 1999. Jospin, Premier ministre, a rendez-vous avec Claude Sérillon, présentateur du JT de France 2, pour une interview d'une heure. Michelin vient d'annoncer quelques jours plus tôt sa formidable bonne santé : 20% de croissance de son bénéfice annuel. Et une réduction de 10% de ses effectifs en Europe. Dans la foulée, l'action de Michelin gagne 12,5%. Sommé de commenter cette situation, Jospin, tout en jugeant cette situation "choquante", élude : "Les salariés existent,...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Mélenchon en 2002 : "on vient de se prendre une planche sur la tête, et vous voudriez..."

Ouvriers invisibles à la télé : notre émission de l'après 21 avril.

arrêt sur images, émission publié(e) le 27/04/2017 par la rédaction

Trois semaines après le "coup de tonnerre" du 21 avril 2002, nous recevions Jean-Luc Mélenchon, à l'époque ancien ministre de la Formation professionnelle du gouvernement Jospin. Le sujet : pourquoi les ouvriers sont-ils invisibles à la télé ? Avant notre débat proprement dit, Mélenchon, à...

nouveau media

Fêtes de quartier : filmer les riches, filmer les pauvres

Les collégiens décryptent

Classe télé publié(e) le 05/12/2016 par Manuel Vicuña

Deux manifestations de convivialité entre voisins. L'une, filmée par France 2, dans un lotissement de classes moyennes supérieures. L'autre, dans "Rue des Allocs" (M6) dans un quartier pauvre d'Amiens. Deux reportages très différents : gros plans, vocabulaire, tout diffère. Pour @si, les ...

Chapel penché

Pujadas, dans l'enfer des jobs pénibles

chronique publié(e) le 29/06/2016 chez les matinautes

Qui disait que les ouvriers étaient les invisibles de l'information mainstream ? Résumé des épisodes précédents : quand il traitait de la loi sur la pénibilité (projet-qui-part-d'un-bon-sentiment-mais-dévoyé-par-la-bureaucratie-devenu-une-usine-à-gaz-comme-c'est-triste) Pujadas donnait ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Un autre indigné

Il y a les indignés consensuels et les autres…. Les indignés qui indignent les médias : les Norbert Gilmez, les Mikaël Wamen...

Par hoteldunord51
le 28/02/2013

"Les ouvriers d'aujourd'hui ne sont plus ceux de 1981"

J'ai toujours voté à gauche ! Je me suis toujours intéressé à la politique, l'économie Je suis diplômé de niveau Bac +5 en...

Par laloute28
le 12/07/2011

Mélenchon, Drucker, et les violences

Pas d'accord avec votre analyse Daniel. D'abord on oublie un élément important dans cette histoire, c'est que la "violence...

Par Theoven
le 11/10/2010
Tous les forums >