Personne n'y croyait (même pas nous). Et voici Emmanuel Macron président, et tout prêt à jouer de la séduction. Raison de plus pour être particulièrement attentifs au hors champ.

Publié le 12/05/2017  Alimenté le 17/05/2017
nouveau media
observatoire du par

A la poursuite (en moto) d'Emmanuel Macron

La télé se croit déjà au second tour

Macron aurait-il déjà gagné ? Il flottait en tout cas un parfum de second tour hier soir à la télévision. Des journaliste sur des motos, le convoi du vainqueur qui file à toute allure dans Paris : TF1, France 2, mais aussi les chaînes d'info en continu n'ont rien manqué du show Emmanuel Macron. Des scènes qui, jusque-là, n'étaient visibles qu'au soir du second tour des présidentielles.



"Pardonnez-moi Yannick Jadot". Il est 21h45, David Pujadas coupe le député européen, en train de parler VIe République et planification écologique. L'heure est grave : "Regardez. Voilà le vainqueur de ce premier tour, en train de quitter son QG". A l'image, Emmanuel Macron descend de sa voiture pour saluer ses sympathisants, avant de se rendre au Parc des expositions pour prononcer son discours. "Un convoi de huit motos de police, et des policiers assez fortement armés tout autour pour encadrer ce trajet qui ne devrait pas prendre plus de cinq minutes. Quelques centaines de militants sont venus l'acclamer au pied de son QG", détaille le journaliste de France 2, présent sur place.

Pujadas insiste : "Il prend son temps, Emmanuel Macron. Regardez, il est descendu de sa voiture, il va saluer tous ceux qui l'attendent sans doute depuis près de deux heures à son quartier général. Et c'est ce qu'on appelle un bain de foule. Il savoure son plaisir, Emmanuel Macron".

Retour sur le plateau de France 2. Yannick Jadot a disparu, remplacé par un Julien Dray miniature, en haut à droite de l'écran, qui répète que le PS a eu tort de "rejeter" Macron, tandis que l'échappée folle du candidat d'En Marche se poursuit à sa gauche.

/media/article/s98/id9796/original.97958.zoom.jpg

Un peu déçu de ne pas avoir le son de cette course-poursuite infernale de 10 minutes ? TF1 a pensé à vous. "Peut-être qu'on peut appeler Pierre Grange. Pierre, vous êtes dans cette caravane qui accompagne Macron. Qu'est ce que vous pouvez-nous dire sur l'ambiance...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

A Macron et Philippe, la complosphère reconnaissante

chronique publié(e) le 17/05/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Si j'ai bien compris, si la formation du gouvernement a pris 24 heures de retard, c'est pour cause de transmission à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP) des dossiers des futurs ministres. Que va-t-elle vérifier, s'agissant de ceux qui viennent de la "société civile...

nouveau media

Edouard Philippe : sous les portraits télé, les (petites) zones d'ombre

observatoire publié(e) le 16/05/2017 par Capucine Truong

C'est peut-être la longue attente, le suspense, ou simplement le contentement. Après l'annonce de la nomination d'Edouard Philippe au poste de Premier Ministre, la télé a déroulé des portraits séduits. Les journalistes se sont attardés sur des détails de sa personnalité, et ont largement ...

nouveau media

Patrice Strzoda, directeur de cabinet de Macron, ex- "Monsieur Flashball"

(mais pas dans les medias)

observatoire publié(e) le 15/05/2017 par Capucine Truong

Un préfet ultra-répressif auprès du président ? Dimanche 14 mai, l'Elysée a annoncé la nomination de Patrice Strzoda au poste de directeur de cabinet d'Emmanuel Macron. Ancien directeur de cabinet de Bernard Cazeneuve, Strzoda a également été préfet, notamment en Corse, en Ile-de-France, ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

La France offre une idole aux Beautiful du monde

Soyons positifs malgré tout, et réjouissons-nous de ce que de positif il peut y avoir. Depuis une quarantaine d'année, au ...

Par angelo m
le 08/05/2017

Injonctions molles, injonctions dures

Et bien, je découvre que mes mots sont publiés dans votre texte, mis à égalité avec ceux des éditocrates. Quelle promotion...

Par john z'guéner
le 28/04/2017

Injonctions molles, injonctions dures

Macron ou Lepen ? Qui est le pire ? Si on est de gauche, on nous gave depuis Dimanche pour voter Macron, sinon on serait ...

Par ManuTOO
le 28/04/2017
Tous les forums >