vignette retailleau tv
Archives TV asi du par

En 1997, Bruno Retailleau était cité dans une affaire de triche à Intervilles

Notre incroyable lucidité, avec vingt ans d'avance

Et en plus du reste, Retailleau avait été cité dans une affaire de triche à Intervilles ! En 1997, le présentateur de TF1 Olivier Chiabodo était accusé par la chaîne d’avoir triché en faveur de l’équipe du Puy du Fou à l’émission Intervilles, qu’il co-présentait avec Jean-Pierre Foucault. Arrêt sur Images, dans son émission du 21 septembre 1997, montrait que la tricherie impliquait peut-être un jeune élu de Vendée proche de Philippe de Villiers, fondateur du Puy du Fou… Bruno Retailleau, aujourd'hui un des plus proches collaborateurs de François Fillon. Alerté par un tweet, @si revient sur ce signal d'alerte (avec vingt ans d'avance), injustement tombé dans l'oubli.

Bruno Retailleau aurait participé à une tricherie à Intervilles lorsqu’il faisait partie de l’équipe du Puy du Fou, le parc à thème de son mentor Philippe de Villiers. Nous l'avions nous mêmes oublié : Le Point s'en est souvenu. Et un journaliste du JDD a retrouvé l'article de Libération qui relatait l'affaire, et l'a tweeté.

Nous sommes allés chercher l'émission du 21 septembre 1997. Attention, c’est un peu technique.

Le 2 juillet 1997, Jean-Pierre Foucault pose une première question au champion de l’équipe du Puy du Fou, le parc à thème de Philippe de Villiers. "Quelle a été la dernière volonté d’Henri Désiré Landru qui lui a d’ailleurs toujours été refusée?" A ce moment, à la droite de Foucault, le co-présentateur, Olivier Chiabodo, a la bougeotte : avec sa main, baissée sur sa cuisse, il indique par deux fois le chiffre "Trois". A la fin du "chrono", l’équipe du Puy du Fou répond : "le numéro trois". Jusqu’ici, le doute est permis.

Mais un deuxième faisceau d'indices intervient. A la deuxième question, qui porte sur des noms de chanteurs, Chiabodo n’apparaît pas à l’écran. Mais le champion du Puy du Fou répond à nouveau avec un chiffre. Or, il n’y a pas de chiffre à l’image, et Foucault ne parle pas de chiffre. Et le candidat semble bien ennuyé quand on lui demande à quel nom de chanteur correspond cette question. Il se tourne vers ses coéquipiers, et hésite, avant de donner la réponse in extremis.

Comment l'expliquer ? Dans son édition du 21 septembre 1997, Arrêt...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

En 1997, Bruno Retailleau était cité dans une affaire de triche à Intervilles

A l'instar de Retailleau, ceux qui désirent entrer en politique, devraient préalablement participer à un jeu permettant de ...

Par Ervé
le 11/03/2017
Tous les forums >