Suivons ensemble la présidentielle de toutes les surprises. Déjouons les propagandes insidieuses des éditocrates. Ecoutons ceux qui n'ont pas la parole. Surveillons les disparités de temps de parole

Publié le 27/02/2017  Alimenté le 27/04/2017
nouveau media
observatoire du par

Présidentielle : le "oui mais" de Juppé décortiqué par les médias

Chut ! C'est une histoire de gros sous

Juppé l'a dit à sa garde rapprochée qui le repète aux journalistes. Il est "prêt" à prendre la relève de Fillon, plus que jamais isolé mais décidé à se maintenir. Juppé sauveur de la droite, oui, mais à une condition : si et seulement si le maire de Bordeaux obtient le feu vert de Fillon. Question de loyauté envers le vainqueur de la primaire élu haut la main en novembre ? Façon d'éviter de déclencher une guerre fratricide à droite ? Journaux et télés décortiquent le "oui mais" de Juppé. En oubliant pour certains la raison pour laquelle Juppé et ses soutiens ont besoin de l’aval de Fillon pour prendre la relève : le candidat Fillon est assis sur un magot de campagne de près de 9,5 millions d'euros, engrangés pendant la primaire, que rien ne l'oblige à céder. /media/article/s97/id9621/original.96710.zoom.png

Alain Juppé, en sauveur de la droite ? Depuis 48 heures, l’option d’une candidature Juppé en lieu et place de celle de François Fillon est décortiquée par tous les rubriquards politiques. Pas une heure sans que l’organigramme de campagne de Fillon ne connaisse une nouvelle désertion. Ni sans qu’un élu de droite ne prenne position en faveur d’une candidature du maire de Bordeaux. Juppé justement serait dans "les starting-blocks" nous expliquent ici Les Echos, là LCI, dans le concert des dépêches. Juppé, prêt à prendre le relais d’un Fillon en bout de course, plombé par le dernier rebondissement judiciaire le concernant, sa convocation aux fins de mise en examen le 15 mars prochain annoncée ce mercredi. Ce jour-là, nous apprend Le Parisien Juppé aurait "eu un haut-le-cœur, selon un proche, en entendant François Fillon mettre en cause l'institution judiciaire et annoncer qu'il se maintiendrait même mis en examen." Lui qui avait jusqu’ici refusé d’apparaître en plan B en aurait "fini avec les fausses pudeurs". Et Le Parisien d’annoncer dans un article intitulé "Le Plan J comme Juppé", repris ce vendredi par l’ensemble de la presse: "Juppé l'a assuré à une poignée de fidèles : il est «prêt» à être le recours. Il leur a donné son feu vert pour lancer les hostilités."

Le mot semble avoir circulé au-delà des fidèles historiques, même Jean-François Copé, bon dernier de la primaire, qui avait offert à l'issue de l'élection de novembre ses 0,3% à Juppé"s'active discrètement pour...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Le jour où Macron a évité la débâcle

chronique publié(e) le 27/04/2017 chez les matinautes

Ce moment, hier à la mi-journée, où un silence de mort a écrasé notre petite équipe. Ce moment où l'écran partagé de BFMTV montrait un Macron attablé dans une salle demi-vide avec des hiérarques syndicaux, tandis que Marine Le Pen enchainait les selfies souriants avec des ouvrières, sur ...

nouveau media

Hollande, la photo était fausse, mais juste

chronique publié(e) le 26/04/2017 chez les matinautes

Cette photo, de François Hollande prenant connaissance des résultats du premier tour, a fait le tour des réseaux sociaux, comme on dit.   Si elle frappe immédiatement, ce n'est pas par son contenu informatif. Le président, immobile, a regardé les résultats à l'Elysée, dans son bureau. Le ...

nouveau media

La peste et le burn out

chronique publié(e) le 24/04/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Evacuons d'abord l'accessoire, l'amère satisfaction de voir Fillon renvoyé en son manoir. Il faut bien se chercher des consolations. Mais amère, oui, la consolation. Car il s'est tout de même trouvé un électeur sur cinq pour donner sa voix à l'homme des costumes offerts, des attachés ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

La peste et le burn out

Message de Picardie à l'attention du PS Je ne crois pas que vous puissiez imaginer à quel point je vous en veux, à quel ...

Par CecileSvéa
le 24/04/2017

La peste et le burn out

"Quelle triste sortie, après une si belle, si courageuse campagne !" Pourquoi écrire cela après la défaite ? Vous l'avez ...

Par DanetteOchoc
le 24/04/2017

La peste et le burn out

Non, Daniel, c'était impossible, impensable, que Mélenchon donne une consigne de vote. J'écris ici en "Insoumise" de longue ...

Par anneguiriec-010126 anneguiriec
le 24/04/2017
Tous les forums >