observatoire du par

iTELE : L'heure des pros à la recherche du buzz

Disputes et dérapages en série chez Praud

Comment faire remonter les audiences d'iTELE, qui se relève d'une grève qui l'a privée de deux tiers de ses journalistes ? En créant une émission de débat "polémique". Depuis la mi-novembre, la chaîne d'info continue, propriété de Vincent Bolloré, présente L'heure des pros. L'émission, quotidienne, est présentée de 9h à 10h par le journaliste sportif Pascal Praud, qui avait déclaré , dans un journal de Bolloré, "aime[r] la contradiction". @si a regardé presque un mois d'émission : on s'y dispute beaucoup, sans crainte d'aller (souvent) trop loin. Praud, ou de l'art de pousser le débat au dérapage.

C'est l'émission "dérapages" de ce début d'année. L'heure des pros, diffusée sur iTELE depuis la fin de la grève qui a vu partir les deux tiers de ses journalistes, est une émission de débat présentée par le journaliste sportif Pascal Praud. Et qui s'est fait remarquer, le 23 janvier dernier, avec une invitée ayant nié les statistiques officielles sur les viols en France. Il s'agissait de l'éditorialiste Hélène Pilichowski, qui commentait des propos sexistes tenus par un professeur d'université. Condamnant, mollement, les propos de ce professeur, qui avait déclaré au sujet d'un micro "c'est comme les femmes, il faut taper dessus deux fois pour qu'elles comprennent", Pilichowski est vite partie en roue libre. Au cours de la discussion, elle a ainsi assuré que les chiffres du Ministère de l'Intérieur sur le viol étaient "gonflés" et "excessifs".

Pilichowski n'en était pas à son coup d'essai. Le 10 janvier dernier, lors d'une émission consacrée aux inégalités salariales hommes-femmes, la journaliste en avait profité pour dérouler à nouveau son argumentaire anti-féministe. Elle dénonçait une "propagande" qui veut faire croire que "les femmes sont brimées dans la société". Elle était soutenue, cette fois, par la directrice de rédaction de Causeur, Elizabeth Lévy, et par le philosophe Olivier Rey. Lévy avait notamment assuré que le véritable problème des femmes était "une progression de l'islam radical" - une déclaration qui, en plus de faire rire certaines invitées sur le...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Le site par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

iTELE : L'heure des pros à la recherche du buzz

Définissez le mot "Dérapage". Est-ce que déraper, consiste, en gros, à n'être pas en accord avec le "Progrès", la "...

Par DanetteOchoc
le 01/02/2017
Tous les forums >