Extraordinaire, fabuleuse, fantastique, bref gold premium, la présidence Trump ne ressemblera à aucune autre. Et tant pis pour les jaloux, les aigris, les moches et les pauvres.

Publié le 22/11/2016  Alimenté le 16/05/2017
Guardian article
observatoire du par

Trump-business contre Trump-candidat : le choc de deux images

Comment les outrances du candidat ont mis en difficulté l'industriel du luxe

Donald Trump, 45e président des États-Unis... et marque aux innombrables produits (des hôtels aux sous-vêtements, en passant par les meubles). Pendant la campagne, les intérêts de l'homme d'affaires, dont on ignore la fortune exacte, et ceux du candidat sont parfois entrés en conflit. Après son élection, que va-t-il se passer ? .  @si revient sur les contradictions entre le Trump "businessman" et le Trump candidat.

s'interroge notamment le Guardian

Donald Trump n'est pas seulement le président élu des États-Unis... il est aussi une marque. Une marque apposée sur des centaines de produits, des vêtements (cravates, costumes, lunettes, caleçons, etc.) aux accessoires de maison (chandeliers, miroirs, canapés), en passant par les hôtels, casinos et clubs de golf (dans lesquels sa compagnie Trump Organization investit), mais aussi les vignes. Le vainqueur des élections américaines est connu pour "vendre" son nom à des produits qu'il ne possède pas, et que ceux-ci utilisent donc comme marque. Mais que va-t-il advenir de cette "marque Trump", maintenant que son éponyme a été élu 45e président des États-Unis?

"La marque Trump : qu'arrive-t-il à ses affaires lorsqu'il deviendra président?',
The Guardian, 9 novembre 2016

C'est la question que se pose Sam Thielman, correspondant du Guardian aux États-Unis. "On ne sait pas encore exactement ce que Trump va faire de ses affaires pendant qu'il sera en fonction écrit-il. Il ne pourra pas les diriger lui-même. Pour celui qui prendra sa place, la question est maintenant de savoir si ses nouveaux soutiens sont assez nombreux pour soutenir un changement dans la compagnie, et si les clients d'avant l'élection l'ont abandonné pour de bon. Après sa victoire de mardi, il y a certainement des millions de soutiens de Trump qui représentent une base formidable à partir de laquelle étendre son business. Mais cette campagne, la plus atroce de mémoire humaine, a...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Trump : impossible ici, vraiment ?

chronique publié(e) le 16/05/2017 chez les matinautes

Depuis qu'il a surgi dans le champ de vision du journalisme politique et diplomatique, chacun pressent que le problème Trump dépasse les catégories habituelles de ces nobles corps de métier. Tenter de comprendre les actes de Trump sous l'angle de la stratégie politique mène dans une impasse. ...

nouveau media

Rencontre Trump/Lavrov : les medias US furieux d'avoir été évincés

Cachez cette poignée de main que je ne saurais voir

observatoire publié(e) le 13/05/2017 par Robin Andraca

La rencontre entre le ministre russe des Affaires étrangères et Donald Trump devait rester discrète. C'est raté. Alors que la visite s’est déroulée à huis clos, sans aucun journaliste, les photos de cette rencontre ont ensuite été postées sur le net par le ministère russe des Affaires ...

nouveau media

Limogeage du patron du FBI : comment les réseaux sociaux transforment une affaire d'Etat en gag

Cache-cache, couacs et Reddit

observatoire publié(e) le 12/05/2017 par Capucine Truong

Ça aurait dû être une affaire d'Etat grave et sérieuse. Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a limogé le directeur du FBI, James Comey, chargé d'une enquête sur les liens que ledit président aurait pu avoir entretenu, pendant sa campagne, avec le pouvoir russe. L'annonce, qui a fait l...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Découper Trump en journées

"Nous savons bien qu'au fond ce mur ne sera jamais vraiment construit"... Etrange.... Ce mur est construit, aux deux tiers...

Par Arnaud Romain
le 06/02/2017

Trumpisation, trumpocène, deuxième semaine

Touché (ému, inquiet) ce matin par l'aveu de découragement de Daniel Schneidermann. Hé, ce n'est pas le moment des hauts-le-...

Par Olivier ANSELM
le 14/11/2016

Trump président : dépasser le vertige

Il y a un mois, Daniel, vous me "débiniez" publiquement lorsque je contrebalançais votre 9h15 sur le premier duel Trump/...

Par Arnaud Romain
le 09/11/2016
Tous les forums >