A la télévision, sur internet et même à la radio : les dérives de l'info en continu, qui ne doit jamais s'arrêter.

Publié le 18/03/2015  Alimenté le 15/05/2017
Parisien cadavres2
observatoire du par

13 novembre : comment les medias gèrent "le plus grave attentat terroriste à Paris depuis 1945"

Videos, rumeurs, photos, géolocalisation, etc...

Près d'un an après les attentats de janvier, les medias français, traitant les attentats du 13 novembre qui ont fait au moins 128 morts à Paris, ont-ils ou non récidivé dans les errements constatés à l'époque (délivrance d'informations irrespectueuses, voire potentiellement dangereuses pour les victimes) ? Dans leur couverture des événements vendredi soir, les chaines d'info continue semblent avoir observé une certaine prudence.
Si la plupart des quotidiens français ont opté, à la Une, pour des photos "sobres", ne montrant que des cadavres recouverts de draps, Le Parisien, pour sa part, a choisi de montrer des corps allongés découverts.
A la suite de ces six attaques simultanées, l'état d'urgence a été décrété en France, et le président de la République, François Hollande, a annoncé qu'il réunirait le Congrès (Assemblée Nationale et Sénat) lundi 16 novembre. Ce contenu sera actualisé tout au long du week-end.





"La guerre", "Carnages", "L'horreur". Ce sont les mots qu'on retrouve à la une de la presse au lendemain des six attaques simultanées perpétrées en plein Paris, vendredi 13 novembre. Toutes les photos choisies par les quotidiens français montrent des corps recouverts de couvertures.

Seul Le Parisien, dans une édition spéciale mise en vente samedi après-midi, a choisi une photo montrant des corps, sans couverture, gisant à terre. Le quotidien rompt ainsi avec une tradition généralement respectée par la presse française : on ne diffuse pas de photos de corps, particulièrement si les victimes sont françaises.

/media/article/s83/id8211/original.85661.png

On se souvient que l'hebdomadaire Le Point, après les attentats de Charlie Hebdo, avait choisi de faire sa Une avec l'exécution, à terre, du policier Ahmed Merabet. La famille de ce dernier avait jugé cette couverture "abjecte".

La chronologie des événements : du stade de france au bataclan

Peu après 21 heures, trois explosions ont retenti aux abords du Stade de France, à quelques minutes d'intervalle, pendant le match France-Allemagne auquel assistait François Hollande. Des détonations entendues dans le stade et sur les chaînes retransmettant le match comme le prouvent ces images mises en ligne sur Vine.


Le président de la République est alors "évacué", selon les termes employés par les agences de presse, mais le match, retransmis par TF1, continue. Au même moment, plusieurs fusillades éclatent dans le 10e arrondissement de Paris, rue Alibert, devant le restaurant...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

"Vous ne savez rien ?" "Pas plus que vous" "Donc, vous savez !"

Nomination Edouard Philippe : comment Juppé a cassé le (faux) suspense

observatoire publié(e) le 15/05/2017 par la rédaction

Et donc ce qui était prévu arriva : la France a un nouveau premier ministre. Celui qui était pressenti a été officialisé : c’est Édouard Philippe, maire du Havre, énarque, proche d’Alain Juppé. L'annonce de sa nomination aura duré 12 secondes... Précédées par cinq heures ...

Vignette Cabana

Second tour : Cabana exaltée

vidéo publié(e) le 08/05/2017 par la rédaction

"Palpitant", "incroyable", "fracassant"... Dimanche soir, en attendant l'annonce des résultats du second tour de l'élection présidentielle, la journaliste du Journal du Dimanche Anna Cabana n'avait pas de mots assez forts sur le plateau de BFMTV pour décrire l'enjeu crucial de l'événement. ...

nouveau media

Attentat de Londres : mauvais suspect pour Channel 4

"Il se peut que nous ne soyons plus aussi sûrs de l'identité de l'assaillant"

observatoire publié(e) le 23/03/2017 par Robin Andraca

Une attaque terroriste a touché hier le centre de Londres, faisant trois morts et 29 blessés. Si l'on ignore encore l'identité de l'assaillant, la chaîne publique Channel 4 a rapidement donné un nom : Abu Izzadeen. Problème : l'homme, figure de l'islam radical au Royaume-Uni, est actuellement ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

13 novembre : comment les medias gèrent "le plus grave attentat terroriste à Paris depuis 1945"

Les fouines (voir l’édito de Joffrin mais il n'est certainement pas le seul) nous appellent à l’unité… dans la guerre ...

Par Revolution
le 14/11/2015

"On se doit de feuilletonner, de tenir les gens en haleine"

Bonjour, Une petite réaction (et complément) à la dernière émission d'asi : " On se doit de feuilletonner, de tenir les ...

Par bruno michel
le 24/03/2012

JO : France 2, en direct, s'enflamme et part en torche

Vous n'avez rien compris. En fait le jt de France 2 est une oeuvre subversive: il a été pris en otage par de dangereux ...

Par Hurluberlu
le 07/04/2008
Tous les forums >