Un modèle pour les uns, le responsable de la crise pour les autres : l'Allemagne est au coeur des débats politiques et économiques en France et Europe.

Publié le 15/11/2012  Alimenté le 16/05/2017
observatoire du par

Pétition contre un présentateur allemand, après l'interview d'une députée eurocritique

"Des propos aussi ronflants et populistes que les vôtres..."

Markus Lanz est l'un des présentateurs les plus connus de la télévision allemande. Il en est aussi, depuis quelques jours, l'un des plus détestés. Son interview méprisante de la vice-présidente du parti de gauche Die Linke le 16 janvier dernier a suscité une pétition demandant son licenciement, qui a recueilli sur Internet plus de 230 000 signatures. Le débat a également fait ressortir certaines crispations de la presse allemande. Notamment vis à vis d'internet.

230 000 signatures en deux semaines demandant son départ, et des critiques virulentes dans toute la presse allemande, mais qu'a bien pu faire Markus Lanz, présentateur vedette de la télé allemande pour s'attirer tant de haine de la part des citoyens et secouer autant le système médiatique allemand ? Depuis plus de dix ans à la télévision, d'abord sur RTL puis à la chaîne publique ZDF (equivalent de France 2), cet animateur a repris l'an dernier l'un des shows du samedi soir les plus emblématiques de la télé allemande "Wetten das...?". Il s'est vu aussi confier une émission personnelle éponyme en deuxième partie de soirée tous les mardi, mercredi et jeudi. Mais ce n'est pas pour ces raisons là qu'il est aujourd'hui la cible de nombreuses attaques. S'il avait déjà été chahuté pour quelques mauvaises blagues et piètres performances, notamment face à Tom Hanks, c'est son émission du 16 janvier dernier qui a entraîné une réaction en chaîne. Il recevait alors la députée Sahra Wagenknecht, qui dispute à Gregor Gysi la tête du parti à la gauche des socialistes, Die Linke. Et c'est là que Lanz a commis le dérapage de trop.

 

Après avoir harcelé l'invitée sur le thème "pour ou contre l'Europe", sans jamais la laisser développer; (la question est répétée à quatre reprises durant l'entretien), l'animateur...

tente de la désarçonner avec une question sur le salaire des parlementaires européens picto

En conclusion, il qualifie son argumentation de ronflante et de populiste, juste...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Spiegel Macron BFM

Macron, "l'ami qui nous coûte cher" ?

Réformes ou pas ? Le débat se poursuit dans la presse allemande

observatoire publié(e) le 16/05/2017 par Juliette Gramaglia

Aider ou pas la France ? Alors que la chancelière allemande Angela Merkel recevait lundi 15 mai Emmanuel Macron, pour son premier déplacement international depuis son élection, les journalistes économiques allemands débattent du bien-fondé des propositions de Macron sur l'Union Européenne. Et...

Handelsblatt critique Macron

La presse économique allemande aime Macron, mais...

...pas sa critique de l'Allemagne !

chronique publié(e) le 24/04/2017 chez Romaric Godin

Le Handelsblatt, journal "officiel" du monde des affaires outre-Rhin, s’est réjoui des résultats du candidat d’En Marche! Une semaine après lui avoir tapé sur les doigts pour avoir osé critiquer les excédents allemands. Depuis le début de la crise de l’euro en 2010, l’Allemagne pèse ...

AfD 630 quesitons

En Allemagne, le parti d'extrême droite AfD attaque l'audiovisuel public...

... en le noyant sous une avalanche de questions saugrenues

observatoire publié(e) le 28/11/2016 par Juliette Gramaglia

"Pourquoi et quand présente-t-on [une émission] devant ou derrière une table?" C'est ce genre de questions que le parti d'extrême droite allemande AfD a posé au gouvernement du Land de Saxe, dans l'Est de l'Allemagne. 630 questions sur la "radio-télévision de droit public" allemande qui ont ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Schröder : le cri primal de Hollande

Il semble, cher Daniel Schneidermann, que vous ayez été pris d'un accès de todderie, pour reprendre un terme que vous-même ...

Par Germain RITAL
le 24/05/2013

"Les Allemands sont persuadés que la France leur fait les poches"

C'est marrant, parce que je déteste regarder les "c'est dans l'air" et autre "interviews" présidentiels, tellement les partis...

Par GM
le 29/10/2011

"Les Allemands sont persuadés que la France leur fait les poches"

Karine Berger ; "La faillite d'un Etat existe, assure-t-elle, c'est le jour où plus personne ne veut prêter à cet Etat. Or, ...

Par André-Jacques HOLBECQ
le 28/10/2011
Tous les forums >