Un modèle pour les uns, le responsable de la crise pour les autres : l'Allemagne est au coeur des débats politiques et économiques en France et Europe.

Publié le 15/11/2012  Alimenté le 16/05/2017
Sarkozy et le modèle Allemand
arrêt sur images, émission du par

Sous le capot du modèle allemand

Industrie, salaires, emplois : un remix de nos émissions sur l'Allemagne

Mots-clés : Allemagne, best of

"Le candidat Sarkozy parie sur le modèle allemand", lisait-on à la Une du Monde au lendemain de l'intervention télévisée du presque candidat. Depuis plusieurs mois, "Nicolas Sarkozy fait de l'Allemagne son seul argument de campagne, relevait Le Monde. Il fait la TVA sociale parce que ce pays l'a faite. Il veut des accords de compétitivité comme il en existe outre-Rhin. L'Allemagne est devenue son unique référence". Mais quelles sont les caractéristiques de ce modèle allemand ? Pourquoi l'Allemagne est-elle plus compétitive à l'exportation ? Quel est le niveau réel des salaires outre-Rhin ?
Autant de questions auxquelles nous avons déjà répondu dans nos émissions. En voici un petit remix.



Comment expliquer le succès allemand à l'exportation ? Des produits de meilleure qualité ? Des salariés plus flexibles ? Dans un JT diffusé l'été dernier sur TF1, la réponse n'était pas claire. Pour un industriel allemand interrogé par la journaliste, l'atout principal est la qualité, mais en voix off, TF1 expliquait plutôt que le succès allemand était lié à la flexibilité. Dans notre émission du 25 novembre 2011, Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques, avançait plutôt d'autres facteurs plus anciens pour expliquer la réussite allemande : son tissu industriel décentralisé, ou sa spécialisation ancienne dans le secteur des biens d'équipement. "C'est un pays où le travail industriel est payé, respecté", assurait-il avant d'ironiser sur la situation de la France, un pays où "quand on veut devenir riche et puissant on va à l'ENA ou même quand on va à polytechnique, on devient derrière financier et on fait crouler le monde grâce à des innovations très très fines".

C'est ce centralisme étatique qui constitue la faiblesse de la France d'après le rédacteur en chef d'Alternatives économiques : "Le fait que nos dirigeants d'entreprise passent des cabinets ministériels à la tête des grandes entreprises, c'est un atout quand les commandes viennent de l'Etat, parce qu'on connaît son client. Mais c'est un handicap très sérieux quand il s'agit de vendre à des Chinois, des Brésiliens parce qu'eux n'ont pas fait l'ENA", expliquait-il.

Olivier Berruyer,...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

Spiegel Macron BFM

Macron, "l'ami qui nous coûte cher" ?

Réformes ou pas ? Le débat se poursuit dans la presse allemande

observatoire publié(e) le 16/05/2017 par Juliette Gramaglia

Aider ou pas la France ? Alors que la chancelière allemande Angela Merkel recevait lundi 15 mai Emmanuel Macron, pour son premier déplacement international depuis son élection, les journalistes économiques allemands débattent du bien-fondé des propositions de Macron sur l'Union Européenne. Et...

Handelsblatt critique Macron

La presse économique allemande aime Macron, mais...

...pas sa critique de l'Allemagne !

chronique publié(e) le 24/04/2017 chez Romaric Godin

Le Handelsblatt, journal "officiel" du monde des affaires outre-Rhin, s’est réjoui des résultats du candidat d’En Marche! Une semaine après lui avoir tapé sur les doigts pour avoir osé critiquer les excédents allemands. Depuis le début de la crise de l’euro en 2010, l’Allemagne pèse ...

AfD 630 quesitons

En Allemagne, le parti d'extrême droite AfD attaque l'audiovisuel public...

... en le noyant sous une avalanche de questions saugrenues

observatoire publié(e) le 28/11/2016 par Juliette Gramaglia

"Pourquoi et quand présente-t-on [une émission] devant ou derrière une table?" C'est ce genre de questions que le parti d'extrême droite allemande AfD a posé au gouvernement du Land de Saxe, dans l'Est de l'Allemagne. 630 questions sur la "radio-télévision de droit public" allemande qui ont ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Schröder : le cri primal de Hollande

Il semble, cher Daniel Schneidermann, que vous ayez été pris d'un accès de todderie, pour reprendre un terme que vous-même ...

Par Germain RITAL
le 24/05/2013

"Les Allemands sont persuadés que la France leur fait les poches"

C'est marrant, parce que je déteste regarder les "c'est dans l'air" et autre "interviews" présidentiels, tellement les partis...

Par GM
le 29/10/2011

"Les Allemands sont persuadés que la France leur fait les poches"

Karine Berger ; "La faillite d'un Etat existe, assure-t-elle, c'est le jour où plus personne ne veut prêter à cet Etat. Or, ...

Par André-Jacques HOLBECQ
le 28/10/2011
Tous les forums >