Des "carnets" d'Yves Bertrand au "cabinet noir" de Hollande, les officines, les cabinets noirs, et les boules puantes se perpétuent, d'un président à l'autre. Farfelus, les soupçons ? Attention, intox croisées !

Publié le 24/10/2008  Alimenté le 12/05/2017
Rue89 -  porte défoncée - France 3, 21/11/10
reportage du par

Vols d'ordis : Rue89 penche pour le "casse crapuleux"

Notre reportage dans l'immeuble cambriolé

Au diapason dans l'alarmisme. Les partis de gauche sont unanimes sur le cambriolage à Rue89, survenu dans la nuit de samedi 20 à dimanche 21 novembre, et jugé fort préoccupant.Un ton qui tranche franchement avec l'analyse des principaux intéressés : ce mercredi, le rédacteur en chef de Rue89 Pascal Riché estime qu'un "simple casse crapuleux" est l'hypothèse la plus probable pour expliquer les vols, qui ont touché quatre sociétés hébergées dans le même "hôtel d'entreprises" géré par la Ville de Paris. Une opinion largement partagée dans les couloirs de l'immeuble, où nous sommes partis (c'est assez rare pour être signalé) en reportage de terrain.

Après les vols touchant les journalistes du Monde, de Mediapart et du Point, le parti socialiste a exprimé "son inquiétude face à la multiplication des vols dont sont victimes les médias dans notre pays", le parti communiste se demande "qui cherche à museler la presse de notre pays" devant "ces successions d’affaires", "signe troublant d’une démocratie en décomposition" et des élus du parti de gauche estiment qu'"il règne actuellement un climat inquiétant sur la liberté de la presse en France".

Il faut le reconnaître, l'affichette prête à sourire. Placardée dans le hall d'entrée, entre deux imposantes portes blindées ne s'ouvrant qu'aux occupants munis d'un badge, elle prévient les locataires d'un ton un brin pompeux : "Pour la sécurité de tous, aucune personne et société extérieure ne sont autorisées à se trouver seules au sein du bâtiment. Vous devez impérativement venir à la rencontre des visiteurs et les raccompagner par la suite." Un peu plus loin, un autre papier prévient que l'espace est sous vidéosurveillance.

Ce qui n'a pas empêché un groupe de voleurs d'entrer un soir de week-end dans ce bâtiment d'une vingtaine d'entreprises, travaillant pour la plupart dans les nouvelles technologies, et de faire leur marché, pendant trois heures, dans les bureaux de quatre sociétés. "Ça valait bien la peine que le gardien de l'immeuble nous flique en permanence sur la sécurité, comme si on était dans une banque", grince une journaliste...

Déjà abonné ?

Email      Mot de passe   

Derniers articles dans ce dossier...

nouveau media

Le (petit) scandale à retardement lancé contre Bayrou, à la veille du second tour

Pourquoi aucun media n'a relayé le #bayrougate

enquête publié(e) le 12/05/2017 par Capucine Truong

Scandale censuré, ou banale affaire de médias débordés ? Un ex-assistant parlementaire, Nicolas Grégoire, affirme avoir bénéficié, en 1996 et 1997, d'emplois parlementaires fictifs tout en travaillant à l'UDF (ex-MoDem), au service de François Bayrou. Son histoire n'ayant été relayée ...

Quand j'étais (vraiment) écouté par le cabinet noir de Mitterrand

chronique publié(e) le 27/03/2017 chez Georges

En accusant un «cabinet noir» d’être à l’origine de ses ennuis judiciaires, François Fillon a sorti de la poussière une notion désuète qui paraît extraite d’un roman de cape de d’épée; l’un de ces ouvrages où Richelieu, ou Mazarin, font discrètement décacheter à la chandelle...

Fillon chateau

Pénélope, et le malin Antonin

chronique publié(e) le 25/01/2017 chez les matinautes

Même les vieux routiers des Matinales radio peuvent encore faire de belles découvertes. Hier, je découvrais ébahi Antonin André, chef du service politique d'Europe 1, l'homme qui voulait envoyer au goulag les bras cassés de la primaire PS. Magnifique découverte. Il vaut le détour, Antonin. ...

Tous les contenus de ce dossier >

Par mots-clés

Commentaires d'utilité publique

Pénélope, et le malin Antonin

Merci Daniel et merci pour la photo qui circule en ce moment avec à côté, en regard, celle de la maison d'Ambroise Croizat...

Par kawouede
le 25/01/2017

Pénélope, et le malin Antonin

Chapeau, pour votre humour décalé ; " Europe 1, radio honorable " ... Je comprends Monsieur André, il ne veut pas publier...

Par Jean-Ali-Lévy-Feuerbach
le 25/01/2017

Squarcini : ce qu'on pourrait demander à Sarkozy

Ce viol des sources journalistiques sur une affaire de PV fuité est d'autant plus scandaleuse que l'Elysée n'a pas hésité à ...

Par Jean-François LAUNAY
le 18/10/2011
Tous les forums >